La fuite des activités artisanales vers la périphérie : une tendance inéluctable ?

Coup sur coup, plusieurs artisans du bâtiment ont quitté le quartier des Chaprais

Rue des Chaprais : M Tholomier voulait prendre sa retraite, mais la reprise prévue n’a pas pu se faire. Résultat une entreprise de plomberie réputée en moins

Tholomier, chef d'entreprise
Rue du Château rose, c’est une autre entreprise plus importante BTG qui a déménagé

Yann Parriaux BTG

BTG déménage
Rue du Chasnot, c’est SDF une entreprise spécialisée dans l’installation d’alarmes et de vidéo-surveillance qui a déménagé

SDF rue du Chasnot

Plusieurs enseignes qui avaient des vitrines rue de Belfort ont également quitté le quartier laissant des boutiques vides

local rue de Belfort

Il n’y a plus d’imprimeur

noir sur blanc Imprim vitrine

et dans un autre domaine, il n’y a plus de pressing-blanchisserie non plus

Pressing à vendre rue de Belfort

Evidemment, ce n’est pas nouveau, n’oublions pas le départ de l’entreprise de métallurgie et serrurerie Hugenschmitt qui a laissé la place à l’immeuble Coeurville au 53 rue de Belfort

Rue de Belfort l'entrée des ateliers Hugenschmitt en avril 2006

Moins de services de proximité pour les habitants des Chaprais, moins d’emplois dans le quartier : devrait-on se contenter d’une cité dortoir ? Est-ce l’avenir souhaité par les Chapraisiens ?

On serait peut-être tenté  de ne pas regretter les camionnettes de certains de ces artisans qui encombraient parfois les rues et les trottoirs, mais en cas de besoin, faute d’artisans sur place, il faudra faire venir des artisans et des livreurs de plus loin, on ne voit pas où est le progrès !

plomberie chauffe eau

Voir un article de 2015,  les artisans du bâtiment,  il en reste aux Chaprais