Juliette et les années 70 au CDN

En mai 2018, le CDN propose Juliette et les années 70

Son récit La Mate se finissait sur les rivages de Bretagne et de l’adolescence. La clown-tragédienne égrène dans ce second volet les années d’une jeunesse libre, décoiffée par les trajets en Solex, biberonnée au lait concentré Nestlé et au son des Pink Floyd. Des cours du collège et Lycée, de l’aumônerie aux premières amours, les spots psychédéliques des boums illuminent les crises d’un père bipolaire et les improbables boutiques maternelles guettées par la faillite. Flore Lefebvre des Noëttes trace de sa plume truculente et sensible les contours de souvenirs qui se confondent aux nôtres. ACDN

 

Dans La Mate, présenté au CDN de Besançon en 2015, Flore Lefebvre des Noëttes racontait son enfance dans les années 1960, au sein d’une famille nombreuse catholique, entre son père militaire et bipolaire, et sa mère, « la Mate », personnage haut en couleur. Deuxième partie de cette saga familiale auto-fictionnelle, Juliette et les années 70 retrace l’adolescence du personnage principal, alter ego de la comédienne.

CDN Juliette et les années 70

Seule en scène, dans le décor d’une chambre d’adolescente des années 1970 aux couleurs acidulées, la comédienne balaie avec une énergie détonante plusieurs décennies de la vie d’une famille. La première boum, les profs du lycée, le premier baiser… autant d’épisodes croqués de façon savoureuse, contrastant avec l’émotion profonde qui surgit quand il est question de la maladie du père. Et revivre ces années-là, c’est aussi pour Juliette/Flore rejouer la rencontre avec les grands textes et les professeurs d’art dramatique qui firent d’elle une comédienne. La musique, personnage à part entière de ce parcours théâtral , fait corps avec Juliette, et son rythme nous fait passer avec subtilité d’un rire débordant à une gravité poignante.

Flore Lefebvre des Noëttes

Flore Lefebvre CDN

Comédienne, elle se forme à l’École Charles Dullin puis au Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Elle débute sa carrière auprès de Jean-Pierre Rossfelder avec qui elle joue de nombreux spectacles. En 1989, elle entame un compagnonnage avec Stéphane Braunschweig et joue notamment Büchner, Sophocle, Tchekhov, Shakespeare, Kleist, Wedekind, Ibsen, Brecht. Elle joue également sous la direction de Bernard Sobel, Jean-Pierre Vincent, Anne-Laure Liégeois, Magali Léris, Guy-Pierre Couleau ou encore Guillaume Delaveau. Au CDN, elle a joué dans Timon d’Athènes de Shakespeare mis en scène par Christophe Maltot (2012-2013) et a présenté La Mate en 2015. Cette saison, elle joue aussi dans La Passion de Félicité Barette mis en scène par Guillaume Delaveau.

 

Les 9 représentations

  • Mercredi 2 mai à 20 h 00, jeudi 3  à 19 h 00  vendredi 4 à 20 h 00
  • Mardi 15 et mercredi 16 à 20 h 00 Jeudi 17 à 19 h 00
  • Mardi 29 et mercredi 30 à 20 h 00 Jeudi 31 à  19 h 00

 

CDN avenue Droz avril 18

au CDN Besançon Franche-Comté

Avenue Edouard Droz
Esplanade Jean-Luc Lagarce
accueil@cdn-besancon.fr

03 81 88 55 11