Prochain café histoire le jeudi 22 puis le jeudi 29 mars consacré à la rue de Belfort

Après avoir évoqué successivement l’avenue Fontaine-Argent, la place Flore, le haut de la rue de Belfort puis Besançon les Bains, le thème retenu pour le prochain Café Histoire concerne le bas de la rue de Belfort, de la rue de l’Eglise à l’avenue Foch.

rues de Belfort, industrie et Carnot jadis

Et c’est pour être au plus près de ces lieux évoqués que les deux séances prévues, le 22 mars, puis le 29, à 15h00, sont organisées au café-restaurant La Fée verte, 20 rue de Belfort.

Rappelons le principe de ces cafés histoire : espace de rencontre et d’échanges, ils rassemblent les habitants des lieux afin d’évoquer le passé et le présent de ce quartier. Chaque participant peut, à partir de documents visuels projetés (vieilles cartes postales, vieilles photos), témoigner et communiquer ses souvenirs.

Et le bas de la rue de Belfort, très actif, très commerçant, récèle parfois des éléments du passé.

Ainsi savez-vous qu’il existe encore des becs de gaz qui servaient autrefois à l’éclairage public?

Lampadaire (3)

Saviez-vous que les bains douches aujourd’hui transformés étaient surmontés d’une coupole et d’un croissant?…

Belfort Bains douche jadis

Qu’est-ce que c’était la Mairerie?

Mairerie fête

 

 

Les noms de Café de Lyon, Café Français, Hôtel Bellevue, Terrass’ hôtel, évoquent-ils encore quelque chose pour les chapraisiens?

Qu’y avait-il auparavant à la place du supermarché Casino?

Lampadaire 20 (3)

Pourquoi les numéros 50 à 60 rue de Belfort ont disparu?

Qui était M. Béligat?

Pourquoi cette partie de la rue de Belfort était-elle si propice aux commerces?

C’est à toutes ces questions et à bien d’autres que nous nous efforcerons de répondre lors de ces deux séances.

Comme la salle de La Fée Verte dispose d’une capacité d’accueil limitée, il convient de s’incrire au préalable auprès de madame Michèle Roche : tel 06 70 29 61 50 mail : mic.roche@wanadoo.fr.

La séance du 22 mars est dèjà complète mais vous pouvez vous inscrire pour la séance suivante, le 29 mars.

Rappelons que c’est gratuit : seules vos consommations personnelles sont à votre charge.

Sources : archives municipales, site Mémoire Vive ville de Besançon, Guy Renaud.