A propos de Johnny, deux chapraisiens témoignent…

Nous terminerons donc l’année en évoquant la mémoire de Johnny, avec deux chapraisiens qui témoignent. Et nous commencerons l’année 2018 avec quelques dates repères pour une petite histoire du quartier! 

Bien sûr, ils sont nombreux les bisontins qui se souviennent des passages de Johnny à Besançon ! Deux chapraisiens nous ont fait part des leurs .

Tout d’abord, M. Denis Arbey, a déjà fait part de son témoignage, à la fois dans l’Est Républicain et sur le site de Vivre aux Chaprais le 17 décembre dernier.

Johnny rencontre Bey 002 (3)

La rencontre entre Johnny et M. Denis Arbey 

On ne présente plus le sympathique gardien de la Cité Parc des Chaprais, féru d’histoire locale. Il est d’ailleurs intervenu lors du Café Histoire consacré, ce printemps, à la vie dans le haut de la rue de Belfort. Et ce, au Café des Pratiques.

Un portrait de lui a été publié sur le site Vivre aux Chaprais (interview de 2010, republiée en 2014) et un article en date du 29 avril 2015, toujours sur notre site, fait part de ses recherches sur l’histoire de la Cité Parc des Chaprais. Et dans un autre, publié cet été (le 29 juillet 2017), M. Denis Arbey nous a fait part de ses souvenirs des années 60.

Johnny poster et D

M. Denis Arbey et son poster dédicacé par Johnny

Dedicace Johnny (3)

Dédicade de Johnny, sur son poster, pour M. Denis Arbey

Parmi les nombreuses activités professionnelles qu’il a exercé, dans le domaine de la culture,  avant son tragique accident qui l’avait laissé handicapé durant plusieurs années (piéton, il avait été renversé par une automobile rue de Vesoul),  l’une retient plus particulièrement notre attention. Son travail, aux Chaprais,  à l’ORLEP, c’est-à-dire, l’Office Régional Laïque d’Education Permanente, alors installé rue de la Cassotte. Cet organisme évoquera certainement de nombreux souvenirs chez les anciens, avec son cinéma organisé pour les écoles et son mois de la chanson ! N’hésitez pas à nous en faire part !

orlep

Alors que dire de plus ?  Si ce n’est que M. Denis Arbey nous rappelle opportunément que l’hôtel Frantel (actuellement hôtel Mercure), devant lequel il avait attendu Johnny, en 1979,  avait un bar célèbre baptisé « L’Ardoise ».

DA ER 001

 

Les artistes de passage à Besançon étaient alors, pour la plupart logés au Frantel. Il était alors de tradition que ces personnalités célèbres du monde du spectacle laissent une trace de leur passage, sur une ardoise qu’elles dédicaçaient ! Elles étaient alors vernies et accrochées derrière le bar : Denis Arbey se souvient ainsi des ardoises de Carlos, Sylvie Vartan, Annie Cordy…

hôtel frantel

L’hôtel Frantel des années 60/70

Que sont ces ardoises devenues ?

Soulignons également, que dans la famille Arbey, on fut  « fan » de bonne heure comme en témoigne cette photo, des débuts de Johnny, au Golf Drouot (années 60 ; ce lieu mythique a disparu en 1981), que nous confie sa sœur, madame Patricia Tassi (tous les droits en sont réservés comme toutes les photos publiées dans cet article).

Johnny et golf drouot

 Johnny au Golf Drouot (collection particulière Patricia Tassi DR)

Autres souvenirs, celui de notre ami M. Alain Prêtre.

Alain Prêtre

 

 M. Alain Prêtre

Il est également connu, entre autres sur ce blog, pour ses photos réalisées bénévolement afin  d’illustrer la plupart de nos articles. Mais aussi pour les souvenirs qu’il a publiés sur l’ancienne usine Kelton, évoquant d’ailleurs le passage de Sylvie Vartan dans l’usine, à Besançon ; et également pour un article publié sur le sculpteur bisontin Laëthier. Ajoutons qu’il prépare, pour 2018, la publication d’une partie des carnets de son grand oncle durant la grande guerre. Son grand-père, Louis Renaudin, ancien policier bisontin, résistant, est mort lors des combats pour la libération de Besançon.

« Je me souviens, en 1963, les Ets Weil présentaient leur collection au Palais des Sports de Besançon et c’est à cette occasion que j’ai vu Johnny sur scène.

Orchestre restreint à l’époque : 2 guitares et 1 batterie.

Autre souvenir  raconté par mon oncle :   en mai 1967, et au bar de l’aérodrome de Thise, il aurait pris un verre, offert par Jean de Gribaldy ,en compagnie de Sylvie et de Johnny de passage à Besançon.

Johnny Sylvie a Thise 1967 (2)

Photo tirée du site sylvissima.com (DR)

En 1964, de Gribaldy avait emmené Johnny (Il était à l’armée à Arc et Senans lui faire rencontrer   Jean  Touzalin, préparateur et champion de moto à l’époque. Johnny enfourche le bolide, une 350cc Norton, et le voilà parti. Ne le voyant pas revenir une heure après, Jean de Gribaldy et Jean Touzalin inquiets ont pris une voiture et dans la ligne droite de la forêt de Chaux, ont découvert Johnny. Il avait tenté de se retourner et avait calé, pas facile de remettre en route le bolide. »

Johnny Arc et Senans (2)

Photo Est Républicain (DR)

Belle année 2018 à toutes et à tous, avec de très beaux souvenirs à partager !

Photos : collections privées, Alain Prêtre, Est Républicain, site sylvissima.com  (DR).