Damien du Café des pratiques

Portrait de Damien Anglade chargé de développement au Café des pratiques

Damien Café des pratiques

Depuis quand travaillez-vous au Café des pratiques ?

Depuis 2015, d’abord comme stagiaire dans le cadre d’une formation professionnelle puis comme salarié.

Café des pratiques Damien

Etes-vous originaire des Chaprais ?

Je suis un pur bisontin, actuellement je travaille aux Chaprais, mais j’habite dans un village à la périphérie.

Pourquoi avoir choisi cette activité ?

J’ai voulu avoir une activité qui ait du sens. J’ai trouvé que se mettre au service d’une telle association, c’était un bon choix.

Quel a été votre parcours de formation et professionnel ?

Après un bac ES préparé au lycée Ledoux, j’ai été diplômé de l’école de commerce de Besançon, l’IMEA. J’ai occupé un emploi de développement commercial dans une entreprise du sud de la France. Mais cette expérience ne m’a pas donné satisfaction. J’ai eu également une petite expérience dans une agence immobilière la SOGEPRIM avenue Carnot. En 2014-2015, j’ai suivi une deuxième formation de développement de projet territorial au CFPPA de Montmorot dans le Jura. Dans ce cadre, je devais faire un stage pour préparer un colloque sur l’innovation sociale. J’ai fait ce stage au Café des pratiques, ça m’a beaucoup plu. Je suis resté.

Damien au Café des pratiques

Qu’est-ce qui vous a plu dans les buts du Café des pratiques ?

Mettre en place des projets, agir, se mettre en action, être en proximité avec les usagers. Je ne dirais pas le « public » : on ne considère pas que les gens qui viennent ici sont des consommateurs passifs ! Ici, on développe vraiment du lien social.

Dans quel domaine intervenez-vous au Café des pratiques ?

Il est assez vaste. Je m’occupe particulièrement du développement extérieur. J’ai des relations avec les partenaires du Café que ce soit des associations comme l’Association Vivre aux Chaprais et l’ASEP ou des entreprises particulièrement pour alimenter la base des pratiques.

Damien à la base des pratiques

Je participe aussi au développement de l’école des pratiques, organisme de formaton rattaché au Café des pratiques.

Comment se déroule une semaine au Café des pratiques ?

Elles ne se ressemblent guère. Chaque jour est nouveau. J’assure une présence dans la structure et intervient au service ponctuellement en cas de grande affluence. Je suis aussi beaucoup à l’extérieur en fonction des réunions avec les partenaires, des contacts avec les entreprises.

Café des pratiques mars 17

Je m’occupe aussi de préparer les soirées tapas du vendredi et veiller à leur bonne marche. Je gère les approvisionnements de l’association.  En réalité, je suis très polyvalent comme le sont les deux fondatrices Elisabeth et Maki

Quelles rencontres particulièrement intéressantes avez-vous faites au Café des pratiques ?

D’abord les deux fondatrices Elisabeth et Maki.

Maki au Café des pratiques

J’apprécie leur enthousiasme, leur énergie, leur personnalité. Et puis, j’ai rencontré ma compagne ! Mais je ne souhaite pas étaler ma vie privée. En fait, beaucoup de gens qu’ils soient salariés, bénévoles ou usagers sont intéressants. Je pense par exemple à Delphine qui s’investit beaucoup au Café des pratiques (elle est en charge des adhésions et participe au groupe informatique).

Groupe informatique du café des pratiques

Comment se passe le fonctionnement de ce que vous appelez maintenant la base des pratiques ?

La base des pratiques est une boutique dédiée au réemploi de matériaux dans le cadre d’animations et de loisirs créatifs. Elle est ouverte à tous, curieux, animateurs professionnels au sens large ou amateurs créatifs. Mon travail principal, c’est de trouver les ressources, de développer et pérenniser les relations avec des commerçants, des artisans, des industriels et l’association T.R.I. Quingey, qui nous donnent des matériaux au lieu de les jeter.

.

Base des pratiques Damien

 

Quelles sortes d’objets récupérez-vous ?

Un peu tout. Mais on ne concurrence pas les circuits de recyclage déjà mis en place par exemple dans l’industrie. Les déchets doivent être propres, pas trop encombrants et doivent pouvoir donner lieu à une transformation artistique. On commence souvent par quelques échantillons pour savoir si cela peut servir.

base des pratiques

On a reçu un très bon accueil de la plupart des commerçants et artisans du quartier, ils sont très généreux. Pour ne donner que quelques exemples une fleuriste nous donne des rouleaux, du bolduc, du papier … David le boucher de la Royale nous donne des récipients à terrine et des rouleaux, Pascal Martin de la Rigotte nous donne des bacs et pots qu’il met soigneusement de côté, les deux cuisinistes de l’avenue Carnot nous ont donné des échantillons de façade ou de plans de travail etc … Je suis en bon terme avec des coiffeurs que ce soit nos voisins Patrice et Hervé Binetruy ou plus loin Raymond du studio 24. Je ne peux pas tous les citer !

Quel est votre avis sur le quartier des Chaprais ?

Je l’ai connu et beaucoup fréquenté, plus jeune. Je joue au billard rue des Chalets.

Billard à l'Olympe rue des Chalets

 

J’ai travaillé avenue Carnot. Je trouve que c’est un quartier dynamique, intéressant.

Que pourrait-on améliorer ?

Le stationnement surtout rue de Belfort. Quand on habite comme moi dans un village et qu’on travaille ici, en étant obligé d’utiliser la voiture pour transporter du matériel, c’est pas facile.

Avez-vous d’autres occupations, loisirs ?

Je fais donc du billard depuis presque 20 ans. Je prends aussi du temps pour partager des moments avec ma compagne.

éclipse en mars 2015

Je m’intéresse grandement à l’astronomie. Je trouve que l’on ne lève pas assez la tête vers le ciel alors qu’il est plein de mystères et de poésie. Nous vivons sur un minuscule grain de sable perdu au milieu de l’infini… Il y a tant à découvrir ! J’aime observer et comprendre, m’interroger…L’immensité du temps et de l’espace fais réfléchir.

Voir la présentation de l’association du Café des pratiques

Il sera possible de rencontrer les animatrices du Café des pratiques au Forum des associations des Chaprais le 1° avril au FJT La Cassotte 18 rue de la Cassotte de 14 à 18 h

Forum des associations 1 er avril 2017