Le 14 juillet à Besançon, il y a 70, 50, 40 ans…déjà….

La fête nationale du 14 juillet, à Besançon, ne se déroulait pas, autrefois, avenue d’Helvétie. Chamars, lieu de manœuvre et de parade, dans un lointain passé, des troupes royales , était très prisé.

Nous avons eu la curiosité de chercher dans la presse des échos de la fête nationale de 1946, 1966, et 1976.

1946, en dépouillant l’hebdomadaire communiste Le Peuple Comtois qui paraîtra dès 1944, après la libération de Besançon.

1966 et 1976 avec les photos de B. Faille, alors journaliste à l’Est Républicain, et dont la famille a eu l’heureuse idée de remettre les archives à la ville de Besançon.

Tous ces documents peuvent être consultés à la bibliothèque d’étude et de conservation de la ville, et pour les photos sur le site Mémoire Vive Besançon.

N’hésitez pas à nous faire part de vos souvenirs personnels sur ces 14 juillet du passé, quelle qu’en soit la date!

Un article à la "une" de l'hebdomadaire communiste Le Peuple Comtois n°92 daté du 13 juillet 1946 précise le programme de la fête nationale

Article en « une » du Peuple Comtois n° 92 daté du 13 juillet 1946

Tout d’abord, il y a 70 ans, en 1946, la fête nationale est célébrée sur 2 jours et donne lieu à une fête des écoles et du sport. Le défilé passait déjà par l’avenue

En "une" du Peuple Comtois le programme détaillé des 13 et 14 juillet 1946

Programme détaillé du 14 juillet 1946

d’Helvétie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans son n° 93, l'hebdomaire communiste Le Peuple Comtois, daté du 19 juillet 1946 publie un bref compte-rendu de la fête nationale

Compte-rendu de la fête nationale dans le n° 93 du Peuple Comtois daté du 19 juillet 1946

 

Quand on examine les photos de B. Faille des années 60 et 70, on peut dégager certaines constantes : le défilé militaire, bien sûr, avec des troupes à pied et une exhibition du matériel militaire dernier cri, les remises de médaille traditionnelles avec cérémonies particulières pour les pompiers dans la cour de leur caserne, ceux-ci participant au défilé…et tout cela, en présence des autorités regroupées dans une tribune officielle et une grande foule populaire massée le long du parcours du défilé.

Photos 14 juillet 1966 (Bernard Faille)

Sur cette photo de B. Faille du défilé du 14 juillet 1966, deux jeeps canon, destructrices de char d'une compagnie d'éclairage de brigade. Les canons seront remplacés,, par la suite, par des missiles

14 juillet 1966 : les jeeps canon d’une compagnie d’éclairage de brigade anti-char.

 

Sur cette photo de B. Faille 2 chars défilent à proximité du Pont Canot devant une foule nombreuse le long du parcours

14 juillet 1966 : les chars

Sur cette photo de brnard Faille, lors du défilé du 14 juillet 1966, on voit un canit de sauvetage tracté...pont Canot

14 juillet 1966 : le défilé militaire, pont Canot, avec un canot…de sauvetage…

Photos du 14 juillet 1976 (Bernard Faille)

Sur photo de B. Faille, du défilé du 14 juillet 1976, avenue Siffert, les chars

Défilé du 14 juillet 1976, avenue Siffert, les chars

Photo de B. Failledu défilé des troupes, à pied, le 14 juillet 1976, avenue Siffert

Le 14 juillet 1976 défilé des troupes à pied, avenue Siffert

Photo de B. Faille, du 14 juillet 1976, avenue Siffert, défilé militaire : les engins du génie

14 juillet 1976, défilé militaire, avenue Siffert : les nouveaux matériels du génie.

 

Photo de B. Faille du 14 juillet 1976 sur laquelle figurent Jean Minjoz et robert Schwint, tous deux anciens maires de Besançon

Sur cette photo de 1976, de droite à gauche : Jean Minjoz appuyé sur sa canne (maire de 1945 à 1947 puis de 1953 à 1977); Jacques Weinman député UNR ( de  1958 à 1997); Robert Schwint alors conseiller général puis maire de Besançon (de 1977 à 2001); et le 4° à gauche, avec les lunettes de soleil, le recteur Magnin, candidat de droite battu aux élections de 1977.Précisions de Christian Mourey que nous remercions.