Tri des emballages : tous dans le bac jaune !

Important changement dans le tri des emballages et l’utilisation du bac jaune.

Que mettons-nous aujourd’hui dans nos bacs jaunes ? Les emballages avec bouchon, les cartons, les produits ménagers ou ceux de la salle de bain… Mais, bonne nouvelle, le tri évolue et surtout il devient beaucoup plus simple en retenant une phrase. « C’est un emballage ? Alors, je jette dans le bac jaune ».

poubelle jaune

Des travaux de l’ordre de 800.000 € dans le centre de tri sont actuellement réalisés pour développer de nouvelles filières de traitement des plastiques.

Catherine Thiébaut

Concrètement, quel est le changement  ? « Tous les emballages se trient désormais. Des pots de yaourt aux emballages de gâteaux en passant par les films plastiques : tout ira dans le bac jaune » explique Catherine Thiébaut, présidente du SYBERT. Autre nouveauté : le point vert devient le symbole de la simplification du tri : chaque produit où ce point est apposé sera donc à destination du bac jaune. « La redevance incitative au poids et à la levée a contribué à la diminution du volume des bacs gris mais nous espérons atteindre 3,5 kilos de déchets recyclables en plus par ménage et par an, voire plus, grâce à ce nouveau système de tri. » Cette initiative présente un double avantage : pour l’environnement mais aussi pour les foyers. Les citoyens pourront maitriser leur facture en allégeant le poids de leur bac gris. « Tout le monde est gagnant : la planète, le portefeuille des particuliers mais aussi celui de la collecte de déchets. » selon Caherine Thiébaut.
110.000 foyers concernés par les nouveaux gestes du tri

Une grande campagne est lancée afin d’annoncer à plus de 110.000 foyers de la région que les gestes de tri seront simplifiés le 1er juillet prochain.  Chaque ménage a reçu un courrier  signé de MM Jean Louis Fousseret président et François Lopez vice président du Grand Besançon.  Besançon est d’ailleurs une ville pionnière dans l’installation des bacs jaunes puisqu’ils ont été mis en place dès 1999 et que les consignes de tri n’ont quasiment pas évolué depuis, hormis pour les boîtes de conserves et l’aluminium dans les années 2010.

« Il s’agit aussi d’inciter les industriels à simplifier leurs emballages et travailler avec les recycleurs. Par exemple, les plastiques auparavant non recyclables comme le polystyrène, le BET ou le polypropylène le sont désormais et sont réutilisés dans le bâtiment ou l’industrie automobile. » précise Antoine Julien, responsable des opérations chez Eco Emballages. « Un million de tonnes de plastique est mis sur le marché tous les ans mais seulement 23% sont recyclés.
Ce qui se jette dans la poubelle jaune à partir du 1er juillet

tri poubelle jaune

Pots (de crème, de yaourt…), barquettes (emballage de jambon…), sachets, films, boîtes

Et toujours…

Bouteilles, bidons, flacons avec ou sans bouchon
Emballages métalliques (acier, aluminium)
Papiers (journaux, magazines, prospectus, catalogues, cahiers, feuilles, enveloppe…)
Emballages en carton (boîtes, cartonnettes, briques alimentaires)

Il est recommandé de bien vider mais inutile de laver les emballages
1 français sur 4 (soit environ 15 millions) devrait adopter ces nouveaux gestes d’ici la fin de l’année 2016 et d’ici 2022, l’objectif de recyclage de tous les plastiques concerne tous les Français.

mémo tri Sybert

Les autres produits à recycler :

déchetterie Sybert

Voir  un précédent article sur le compostage

Categories: Actualités