Enquête archéologique : les cabines téléphoniques ont disparu. Depuis quand ? Où étaient-elles ?

Une disparition discrète mais programmée

La presse a évoqué ces derniers jours la disparition des cabines téléphoniques. Fin 2017, les 520 cabines encore présentes sur la voie publique dans le Doubs devraient être enlevées. Même chose pour les 60 cabines encore installées en site privé.

L’enlèvement des cabines  a commencé au moment où le téléphone portable a commencé à s’imposer. Depuis  20 ans, le nombre de cabines n’a cessé de diminuer : en janvier 2015, il en restait encore 15 sur la voie publique à Besançon. Il n’y en a plus aucune aujourd’hui ni aux Chaprais, ni dans d’autres quartiers. Seules subsistent 16 cabines implantées dans des sites privés.
Selon Orange, le trafic décroît à un rythme de 40 % par an. La loi Macron du 6 août 2015 a ôté à Orange l’obligation de maintenir des cabines publiques, ce n’est plus une composante du service universel.

Mais où étaient-elles  ?

En consultant les archives de chaprais.info,  on retrouve plusieurs traces de leur existence dans les rues des Chaprais jusque dans les années 2000

Ainsi, on en trouvait encore une en avril 2010 près de la passerelle de la Mouillère. C’était au moment où le boulevard Diderot était en plein travaux.

cabine téléphonique de la Mouillère en avril 2010

Il en subsistait une place de la Liberté en septembre 2011, mais elle n’était pas en bon état.

Cabine téléphonique place de la Liberté septembre 2011

En novembre 2009, la place Flore  disposait encore d’une cabine téléphonique, côté rue des Chaprais

cabine téléphonique place Flore novembre 2009

Une autre était placée en haut de la rue Chopard, près du supermarché Casino en mai 2003. On aperçoit déjà une antenne sur le toit de l’immeuble HLM. Voir un billet à ce sujet

cabine téléphonique mai 2003 rue Chopard

Rue Pierre Semard à l’intersection avec la rue de Belfort, on pouvait encore utiliser une cabine pour téléphoner en octobre 2011

cabine téléphonique rue de Belfort / Semard octobre 2011

Une cabine était implantée au début de la rue Lanchy, au carrefour de la rue du Chasnot et Paul Bert

Cabine téléphonique en janvier 2001 rue Lanchy

Une autre rue des Cras en face le FJT Les Oiseaux en janvier 2014

cabine téléphonique rue des Cras en janvier 2014

Le carrefour de l’avenue Denfert Rochereau et de l’Helvétie était encore équipé d’une cabine en février 2013 (sous l’énorme panneau publicitaire)

Denfert, cabine tel février 2013

Il y en avait d’autres Consultez vos archives et envoyez des photos (avec la date) de souvenirs d’un autre monde !

Certains se réjouiront  de voir disparaître ces vestiges de la téléphonie filaire, souvent couvertes d’affiches, délabrées et crasseuses. A la place, se sont multipliées les armoires techniques qui ne sont pas toujours en meilleur état.

armoire de connexon rue Baigue en avril 2015