Une nouvelle monnaie spécifiquement franc-comtoise : la pive

 Pive monnaie locale franc-comtoise
La pive est le symbole de la monnaie comtoise, elle circulera sous forme de billets et en version électronique dès juillet 2016 !

La pive, qu’est ce que c’est ?

C’est une monnaie complémentaire qui circule en parallèle de l’euro, toutes deux irriguant conjointement l’économie comtoise. La vocation de la Pive est de soutenir et renforcer cette économie locale en valorisant les solidarités, la coopération ainsi que nos responsabilités environnementale et sociale.

Pourquoi une monnaie locale ?
pourquoi la pive ?
Grâce à la Pive une part plus grande de la richesse créée profite au territoire.

Choisir la Pive c’est défendre :

– de nouveaux modes d’échanges entre producteurs, distributeurs et consommateurs locaux,

– le respect de l’être humain et de son environnement,

– l’entraide, la coopération, la solidarité

– le maintien d’emplois de proximité.

Comment fonctionnera  la pive  ?

la pive : comment ?

En pratique :

La mise en circulation de la Pive est prévue pour juillet 2016, dans un premier temps sur le Grand Besançon et le Pays du Revermont avant de s’étendre progressivement à la Franche-Comté et peut-être à la Bourgogne.

Pour démarrer, la pive a besoin de soutiens. Une campagne de financement participatif est lancée jusqu’au 13 mars 2016
Comment aider la pive ?
Pourquoi cette campagne de financement participatif ?

La Pive a été créée par un groupe de citoyens réunis en association (l’Affranchie). La réflexion et la construction de cette monnaie s’est donc basée sur le volontariat. Sa mise en pratique nécessite aujourd’hui un investissement plus intense et fait appel à des professionnels.

Pour en savoir davantage : voir la page Facebook de la pive

et la présentation de la campagne de financement participatif

Les expériences de monnaie locale présentées par le site energy cities

Le projet de la pive n’est pas spécifique aux Chaprais, mais il avait déjà été exposé par Gérard Magnin Voir le portrait de Gérard Magnin

et il est soutenu par l’association EPI et de nombreux chapraisiens comme François Dehondt

Categories: Actualités