Que vivent les associations !

Une vue générale du hameau des Chaprais en 1870Le forum des associations organisé par Vivre aux Chaprais, samedi prochain 12 mars après-midi, au FJT La Cassotte,  est l’occasion de revenir sur l’existence des associations aux Chaprais. Et ce,  depuis la transformation, au XIX° siècle de cet ancien hameau maraîcher en véritable quartier de notre ville.

Rappelons que ce développement des Chaprais a fait l’objet, en 2001,  d’un mémoire de maîtrise de la part de M. Fabrice Petetin. C’est dans ce mémoire que l’on trouve mention de la première association créée afin d’accompagner voire d’accélérer le développement du quartier : Le Cercle des Chaprais fondé en 1862. Un billet lui a d’ailleurs déjà été consacré le 21 septembre 2013 Cercle des Chaprais .

Succèdera à cette première tentative, en 1887, La société syndicale pour l’amélioration des Chaprais, une sorte de Vivre aux Chaprais avant la lettre. Un seul  bulletin imprimé est conservé à la bibliothèque d’archives municipales. Il ne semble pas qu’il y en ait eu d’autres. Le contenu de ce bulletin est un véritable état des lieux et manifeste pour un développement harmonieux des Chaprais. On ne sait pas exactement quelle fut la durée de cette société syndicale…Vieille carte postale d'une vue générale des Chaprais à la fin du XIX° siècle

L’adoption de la loi sur les associations, en 1901, ne semble pas avoir suscité la création immédiate de nombreuses associations.

 

 

 

 

Cependant, la palme de la durée et de la continuité revient à l’Aiglon. Voici ce que l’on peut lire sur son site internet

Photographie du reporter Bernard Faille à l'occasion du gala des 75 ans de l'Aiglon.

Photo Bernard Faille. site Mémoire Vive ville de Besançon

« C’est le 10 juillet 1909 que le Dr BIETRIX, Président fondateur, dépose en Préfecture la déclaration de l’AIGLON qui avait pour but «de développer par l’emploi rationnel de la gymnastique, du tir et des sports, les forces physiques et morales des jeunes gens, de préparer au pays de vaillants soldats et de créer entre ses membres, des liens d’amitié et de solidarité».

L’association résidait alors rue des 2 Princesses à Besançon et était déjà affiliée à la FSCF.

La première tenue de nos gymnastes se composait d’un béret vert alpin, d’une ceinture large de flanelle verte et d’un ensemble blanc avec maillot orné de l’Aiglon vert.

Une section football et une fanfare animaient également le club, et après plusieurs déménagements du siège, une salle sera construite rue du Pater, vers 1920, sous l’impulsion énergique du chanoine CRETIN. »

A propos du créateur de l’Aiglon, le docteur Bietrix, un billet lui a été consacré et publié le 4 avril 2015 : le docteur Bietrix
Voir  le portrait de la présidente actuelle de l’Aiglon

Autre fait notable concernant L’Aiglon, c’est la création, en 1967, d’une association spécifiquement dédiée à son soutien Les « 3 A » : Anciens et Amis de l’Aiglon qui a fêté en 2007, ses 40 ans. portrait de la présidenteL'association des amis de l'Aiglon a fêté ses 40 ans en 2007.

Nous aurons l’occasion de revenir plus en détails sur l’histoire de l’Aiglon et de son association de soutien indéfectible. Car au-delà du club de gymnastique, il faut savoir que toute une animation socioculturelle et éducative a été développée dont on trouve les traces dans les bulletins de L’Union Paroissiale, Bulletin de Saint-Martin des Chaprais qui parut dans les années 20/30.

Annonce dans le bulletin paroissial d'une séance récréative de l'Aiglon en 1927

Une séance récréative de l’Aiglon en 1927

En 2012, le vitrail de l'Aiglon a été restauré.

En attendant souhaitons un plein succès aux associations chapraisiennes, dans la diversité de leurs activités, au service du développement et de l’animation du quartier. Souhaitons-leur de devenir centenaires !