A Besançon, les parkings, ça sert de local à des entreprises !

Pont Schwint et parking Beaux Arts

L’Est Républicain du 24 février 2016, s’interrogeait sur la raison du maintien d’un immense local « provisoire » sur le parking des Beaux Arts.

Le provisoire dure depuis plus de deux ans, et Monoprix a regagné  la grand rue depuis trois mois. Ce local (appartenant au groupe Casino) avait servi à l’installation du Monoprix durant les travaux de l’îlot Pasteur. Ce bâtiment occupe 87 places de stationnement

Est Républicain du 24/2/16

Aujourd’hui, 26 février,  l’Est Républicain dévoile la raison, le local hébergerait bientôt le Crédit Agricole durant des travaux.

pont Schwint et CA

Cette utilisation originale des espaces  publics de stationnement  au seul profit d’une entreprise n’est pas la seule.

Chantier Promogim rue de Belfort en 2012

Aux Chaprais, on a connu ce procédé. Le promoteur immobilier Promogim avait accaparé durant des mois pour son projet Majestic de la rue de Belfort non seulement le trottoir et les places de stationnement devant le chantier au coin du passage Rambaud, qu’il bloquait,

passage Rambaud accaparé

mais aussi (plus modestement) 3 places de parking au 53 rue de Belfort, en face la poste.

pub Promogim 2011

On déplore parfois les voitures ventouses,  mais il y a aussi les bâtiments ventouses !

Mais faut-il le regretter ? n’y a-t-il pas trop de places de stationnement ? Qui partage ce point de vue ?

Aux Chaprais, et singulièrement au bas de la rue de Belfort, ce n’est pas de stationnement de (très) longue durée dont on a besoin, mais d’arrêt-minute gratuit devant les commerces.