Des travaux rue de l’église, mais pas de miracle !

D’abord, le projet d’habitat participatif de la Pernotte se concrétise.

Préfabriqué sur jardin partagé

Le préfabriqué qui occupait une partie du terrain constructible vient d’être démoli.

préfabriqué démoli en décembre 2015

La pelleteuse est en place le 12 décembre (Voir la page facebook de l’Habitat Participatif de la Pernotte)

habitat Pernotte, terrain rasé

Le terrain est rasé.

rue de l'église préfa démoli en décembre 2015

La rue a changé d’aspect.

HLM 30 rue de l'église ravalés
Ensuite, un peu plus loin, le chantier de ravalement de l’ensemble de HLM du 30 rue de l’église continue.  Il est réalisé par l’entreprise Bonglet pour le compte de Néolia. L’entrée des immeubles parait déjà moins triste avec une belle colonne de rouge.

nacelle devant l'église
Devant l’église Saint Martin des Chaprais, stationne une nacelle de chantier, mais les paroissiens vont être déçus, c’est celle du chantier des HLM. Il n’y aura pas de miracle pour Noël, il ne semble pas que la réfection du clocher qui permettrait de se passer des échafaudages (installés provisoirement, il y a plus de dix ans !) n’est pas pour demain.

Eglise Saint Martin des Chaprais en décembre 2015

M le Maire interrogé à plusieurs reprises, lors de sa visite dans le quartier a répondu en substance, qu’en ces temps d’austérité, où le seul objectif pour bien des citoyens est de ne pas augmenter les impôts, il n’était pas question de consacrer un million à cet investissement symbolique.

clôture voie ferrée rue de l'église

Enfin, quant à la clôture de la voie ferrée, elle  est visible mais encore provisoire : la sécurité n’est pas encore vraiment assurée.

Voir la page consacrée à la rue de l’église

Pas de danger avec l’amiante :

Précisions de Madame Catherine Thiébaut adjointe au maire chargée des bâtiments de la ville : sur la démolition de locaux désaffectés depuis une dizaine d’années.  « Une entreprise spécialisée et agréée est venue prendre des mesures de l’air pour savoir si des fibres d’amiantey étaient présentes, On n’a rien  trouvé. ces fibres étaient emprisonnées dans les plaques de fibrociment qui recouvraient les plafonds. Rien ne s’est échappé. Il n’y a pas eu de risque de pollution ou d’exposition à l’amiante. Tous est terminé depuis mercredi midi. »