Portrait du Résistant Émile Rerat

Vingt et unième portrait de résistant tué lors des combats pour la libération de Besançon et dont le nom figure sur la stèle de la Résistance, place de la Liberté, aux Chaprais. Comme pour les précédents, il a été établi par mr. Bernard Carré.

ffidoubsÉmile, Louis RERAT est né le 9 mai 1894 à Fahy, en Suisse.     

Il était mécanicien réparateur de machines à écrire.

Il s’était marié avec Reine Vuillaumie et a eu deux enfants?

Il s’était installé, à Besançon, chemin de la Grange Brochet vers ?

Il a été grièvement blessé le 7 septembre 1944, lors d’un accrochage au lieu-dit « Bois de Chailluz » à Besançon. Transporté à son domicile, il y meurt le même jour à 16h.

Sa fille nous a indiqué qu’il s’était rendu, avec un voisin, dans le bois de Chailluz proche, afin prendre contact avec les Résistants. Des obus allemands tombaient et il était revenu vers sa maison lorsqu’il a été victime d’un de ces obus.

Il appartenait à la résistance FFI, bataillon de marche de Besançon, 1ère compagnie.

Des obsèques nationales sont organisées, à Saint-Joseph, avenue Fontaine Argent, le 14 septembre 1944.

Hommage national , avenue Fontaine-Argent, lors des obsèques des résistants tués.

Il reçoit l’hommage d’obsèques nationales à l’Institution Saint-Joseph, avenue Fontaine Argent le 11 septembre 1944. Il est inhumé dans le caveau familial du cimetière Saint-Claude de Besançon le 20 septembre 1944.

Photo des tombes des résistants, couvertes de gerbes de fleurs, au cimetière de Saint-Claude

Les tombes au cimetières de Saint-Claude en 1944
(photo Marcel Bidoli, photothèque ville de Besançon, tous droits réservés).

Photo de la tombe familiale d'Emile Rerat au cimetière de Saint-Claude.

Tombe d’Émile Rerat au cimetière de Saint-Claude

Le 10 juillet 1945, il est déclaré « Mort pour la France » par avis du Secrétaire Général aux Anciens Combattants ; l’acte est transcrit le 16 juillet 1945 (cote AC 21 P 21266).

 

Sources : Archives Municipales de Besançon, État civil, registre des décès, 1944, acte de décès n° 899 (1 E nc) ; Convoi des victimes civiles et FFI décédés les 5-8 septembre à Besançon, obsèques nationales le 11 septembre 1944 (4 H 52/1)  ; Les Nouvelles de Besançon, 11, 13 septembre 1944, n°8, 18 septembre et n° 14, 25 septembre 1944 ; Memorial Genweb. Org (référence  bp-5167756); recherches de la section du Doubs du Souvenir Français.

Relevés de monuments : Besançon, Monument aux morts; Besançon, Stèle commémorative Place de la Liberté; plaques commémoratives de Notre Dame de la

Le nom d'Emile Rerat figure sur les plaques commémoratives de Notre Dame de la Libération, à la Chapelle des Buis.

Plaques commémoratives Notre Dame de la Libération à la Chapelle des Buis.

Libération à la Chapelle des Buis;

Besançon, Livre d’or des habitants de Besançon morts pour la France, 1961   (AMB,  4 H 83).