Portrait du Résistant Maurice Grux

Quatorzième portrait de Résistant tué lors des combats pour la libération de Besançon, établi, comme pour les précédents, par mr Bernard Carré.

Sur la tombe de Maurice Grux, au cimetière de Saint Ferjeux, on peut voir sa photo

La photo de Maurice Grux sur sa tombe au cimetière de Saint Ferjeux.

GRUX Maurice Henri  est né le 6 juillet 1903 à Mamirolle (Doubs).

Il était menuisier.

Il s’est marié avec Alice Marie, en deuxième noce, et a eu [?] enfants.

Il s’est installé à Besançon 8, rue de la Basilique vers [?].

En août et septembre 1944, il était combattant des Forces Françaises de l’Intérieur, Groupement de Besançon, 2e Compagnie , Capitaine Vuillemin, section Goy.

Dans le rapport qu’il a rédigé le 13 septembre 1944, le Capitaine Vuillemin a écrit :

« […] Deux patrouilles partent en embuscade, l’une sous les ordres du sous-lieutenant Goy, sur la route d’Ornans […] Dans la soirée, retour de la mission Goy […] aucuns dégâts du côté français, se sont distingués pendant l’action : le FFI Grux, […]. » (Musée de la Résistance et de la Déportation, Besançon, Fonds Devaux-Maurin, Boîte 1, Archives de la SRD2, Groupement de Besançon,  Liasse 5,  2e Compagnie, Capitaine Vuillemin, Document 1, CR 2e Compagnie, Capitaine Vuillemin, 13 septembre 1944)

Il est grièvement blessé le 7 septembre 1944 vers [?], lors d’un accrochage rue [?] à Besançon. Il est transporté à son domicile 8, Rue de la Basilique, où il meurt le même jour à 18h. Il a reçu l’hommage d’obsèques nationales à l’Institution Saint-Joseph, avenue Fontaine Argent le 11 septembre 1944. Il est inhumé dans le cimetière Saint-Ferjeux de Besançon.

Vue générale de la tombe de Maurice Grux au cimetière de Saint Ferjeux

La tombe de Maurice Grux au cimetière de Saint Ferjeux.

Le 5 février 1945, il est déclaré « Mort pour la France » par avis du Commandant la sous-région D2. L’acte est transcrit le 7 février 1945 (cote AC 21 P 197199).

 

Gros plan sur la stèle de la tombe de Maurice Grux.

La stèle de la tombe de Maurice Grux

Sources : Archives Municipales de Besançon, État civil, registre des décès, 1944, acte de décès n° 892 (1 E nc) ; Convoi des victimes civiles et FFI décédés les 5-8 septembre à Besançon, obsèques nationales le 11 septembre 1944 (4 H 52/1) ; Les Nouvelles de Besançon, 11 septembre 1944 ; Musée de la Résistance et de la Déportation, Besançon, Fonds Devaux-Maurin, Boîte 1, Archives de la SRD2, Groupement de Besançon,  Liasse 5,  2e Compagnie, Capitaine Vuillemin, Document 1, CR 2e Compagnie, Capitaine Vuillemin, 13 septembre 1944 ; Memorial Genweb. Org (référence  bp-5167210)

Relevés de monuments : Besançon, Monument aux morts; Besançon, Stèle commémorative Place de la Liberté;

Le nom de Maurice Grux figure sur les plaques commémoratives de Notre Dame de la Libération à la Chapelle des Buis.

Plaques commémoratives de Notre Dame de la Libération à la Chapelle des Buis.

 

plaques commémoratives de la Chapelle des Buis;Besançon, Livre d’or des habitants de Besançon morts pour la France, 1961   (AMB,  4 H 83). A noter qu’il ne figure pas sur le monument aux morts de Mamirolle. La mairie de Mamirolle que nous avons saisie à ce sujet nous a rapidement indiqué que la loi du 25 octobre 1919, complétée par l’article 2 de la loi du 28 février 2012, rendent obligatoires l’inscription sur le monument aux morts de la commune de naissance ou celle de la dernière résidence de quelqu’un qui est déclaré mort pour la France. Maurice Grux étant résident à Besançon en 1944 et ayant participé aux combats pour la libération de Besançon, il est donc logique que son nom figure sur le monument aux morts de Besançon. Merci à l’équipe municipale de Mamirolle pour ces précisions et sa réactivité.