Portrait du Résistant Louis BILLOT

Second portrait établi par mr. Bernard Carré (voir les billets précédents sur ce blog) d’un des Résistants tués lors des combats de la libération de Besançon et figurant sur la stèle de la Résistance, place de la Liberté. Comme pour le précédent billet, si vous possèdez des renseignements à même de lever les points d’interrogation qui subsistent, n’hésitez pas à nous les communiquer. D’avance, merci.

Sur la plaque commémorative déposée sur la tombe de Louis Billot au cimetière de Saint-Ferjeux, son portrait figure en médaillon.

Médaillon photo de Louis Billot, mort à 20 ans, plaque commémorative cimetière de Saint Ferjeux.

 Mr.BILLOT Louis Henri François (1924-1944)  Résistance FFI,  aspirant.

Louis Billot est également inscrit sur le monument aux morts des cheminots, gare Viotte.

Le monument aux morts des cheminots, à la gare Viotte: le nom de Louis Billot y est inscrit.

Il est né le 3 septembre 1924 à Arc Les Gray (Haute-Saône).

Il était dessinateur à la Société Nationale des Chemins de Fer Français à Besançon, gare Viotte

Célibataire, il habitait chez ses parents [?], rue Bertrand, depuis [?].

Il est grièvement blessé le 8 septembre 1944, vers 9h30, lors lors d’un accrochage à l’intersection du Chemin de l’Épargne et du Chemin du Marché-aux-Raisins à Besançon. Il meurt des suites de ses blessures le 8 septembre à 17h30 à la Clinique Heitz, 21, Rue de La Mouillère à Besançon. Il a reçu l’hommage d’obsèques nationales à l’Institution Saint-Joseph, Avenue Fontaine Argent le 11 septembre 1944. Il est inhumé dans le cimetière Saint-Ferjeux de Besançon. Le 20 octobre 1944, il est déclaré « Mort pour la France » par avis du Lieutenant-Colonel Barthelet, commandant la sous-région D2. La transcription est effectuée le 3 novembre 1944 (cote AC 21 P 23470). Par décret du 14 novembre 1956, il est homologué aspirant des Forces Françaises de l’Intérieur.

Une plaque, avec sa photo, célèbre, sur la tombe de Louis Billot, la mémoire de cet aspirant mort pour la France à 20 ans.

En mémoire à Louis Billot, jeune aspirant de 20 ans : plaque sur sa tombe.


La tombe de Louis Billot se trouve au cimetière de Saint-Ferjeux, carré Y emplacement 6 546.

La tombe de Louis billot au cimetière de Saint-Ferjeux (carré Y emplacement 6 546)

Sources : Archives Municipales de Besançon, État civil, registre des décès, 1944, acte de décès n° 903 (1 E nc) ; Convoi des victimes civiles et FFI décédés les 5-8 septembre à Besançon, obsèques nationales le 11 septembre 1944 (4 H 52/1), Livre d’or des habitants de Besançon morts pour la France, 1961 (4 H 83) ; Memorial Genweb. Org (référence  bp-5136049);recherches du Souvenir Français, délégation du Doubs.

Relevés de monuments : Besançon, Monument aux morts; plaques commémoratives de la Chapelle des Buis Besançon, Stèle commémorative Place de la Liberté; Besançon, Monument aux morts SNCF, gare Viotte;Besançon, Livre d’or des habitants de Besançon morts pour la France, 1961   (AMB,  4 H 83).

A noter qu’il n’est pas inscrit sur le monument aux morts de sa ville natale d’Arc les Gray.

Le prochain billet sera publié le 15 juillet et, exceptionnellement, compte-tenu de la date, évoquera le bombardement britannique de la gare Viotte dans la nuit du 15 au 16 juillet 1943. Nous reprendrons la poursuite des portraits, concernant les Résistants tués lors des combats de la Libération, le samedi 18 juillet 2015. Ce sera avec mr. Robert Bordy.