Concert opéra sur les rives du doubs

Dans le cadre des mardis des rives du Doubs, le public était invité mardi 14 juillet à 19 h à un concert intitulé « musiques d’hier à aujourd’hui »

Music From Corridors

Beaucoup de monde sur l’îlot Saint Paul à côté de l’embarcadère des bateaux où avaient été dressés une scène couverte et des stands pour se désaltérer

spectateurs et musiciens le 14 juillet 2015

En réalité, il s’agissait de la présentation d’un travail réalisé au Conservatoire de musique durant 8 mois:  Music From Corridors créé par Frédéric Morel professeur de « musiques actuelles » au Conservatoire avec ses élèves.

Music from corridors

 

 

Une pièce en 18 parties inspirées pêle-mêle des Doors, de Chopin, d’Homère, de Schubert, de Sodome et Gomorrhe, de Mahler, Gainsbourg, Ravel, Fassbinder, Cocteau etc … Comme dans un vrai opéra, les spectateurs ont eu droit à « un livret » qui donnait les clés de l’oeuvre et permettait de s’y retrouver (ne pas se perdre dans les couloirs).

Pour encadrer  les musiciens, on remarquait Etienne Demange à la batterie, Gilles Michaud-Bonnet et Julien Prêtre au saxo et Frédéric Morel à la guitare électrique.

salut des musiciens de Music from Corridors

Parmi les jeunes, on distinguait au violon, Louise Baeschler, Leeds Chabert et Hugo Jouffroy-Police, à l’alto Layla Millet, au violoncelle Eolia Cypriani, à la contrebasse Alexis Draussin, au cor Maëlle Richard, à la harpe, Caroline Petitjean et Amandine Roy,  au piano Adrien Vuillemin, Basile Ponceau pour la musique assistée par ordinateur et les voix de Leeds Chabert et Amélia Beaud

La centaine de spectateurs qui étaient restés jusqu’au bout ont applaudi les jeunes musiciens et leurs aînés. D’autres étaient partis avant la fin peut-être désorientés par cette musique peu conventionnelle (le Conservatoire ne serait pas conservateur ? ), étonnés par les paroles (par exemple :  » qu’est-ce que je m’emmerde à cette soirée navrante » ) ou las après une attente excessive (une demi heure de retard)

Bref, une soirée agréable avec une oeuvre de jeunesse et collective qui décoiffe !