A la mémoire des victimes des crimes racistes de l’Etat Français

À l’occasion de la journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français et d’hommage aux « Justes » de France une cérémonie commémorative a eu lieu ce dimanche 19 juillet  à 11 h au cimetière des Chaprais.

Cérémonie au cimetière des Chaprais

C’est la loi du 10 juillet 2000 qui a fixé cette Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et anti-sémites de l’Etat français et d’hommage aux « justes » de France au 16 juillet ou au dimanche suivant.

La date choisie du 16 juillet pour cette journée nationale correspond à la date anniversaire des rafles des 16 et 17 juillet 1942, au cours desquelles près de 13 000 personnes furent arrêtées dans Paris et sa banlieue dont plus de 8 000 furent regroupées au Vélodrome d’Hiver (le Vél’ d’Hiv) avant d’être déportées.

cérémonie du 19 juillet 2015

La cérémonie (assez discrètement annoncée)  a été suivie par une petite centaine de personnes au cimetière des Chaprais

Parmi les représentants des autorités militaires et civiles, on notait  Stéphane Fratacci, Préfet de la région FrancheComté, M Eric Alauzet, député, Mme Anne Vignot adjointe au maire,
après une prière en hébreu,

cérémonie du 19 juillet 2015

le représentant de la communauté juive de Besançon, Bertrand Weil a pris la parole

discours de Weil 19 juillet 2015

Au lieu de s’étendre sur le passé, il a préféré  lancer un cri d’alarme pour le présent. Il voit de nombreux signes du retour du racisme et de l’antisémitisme et plus généralement le refus de vivre ensemble. Il dénonce en particulier la situation à l’école où l’on laisse s’installer une ségrégation des enfants. Evoquant un rapport sur les dangers du radicalisme conduisant au terrorisme, il dénonce la passivité ambiante tout en remerciant l’armée qui mobilise des troupes pour protéger les lieux de culte.

Puis le message du ministre Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire,  a été lu par le préfet,

préfet de Franche Comté

La cérémonie a été conclue par la Marseillaise et le chant des marais.

Un dépôt de gerbe a été effectué par les représentants des associations, des collectivités et du préfet.

Categories: Actualités