Abribus Ginko enlevés. Pourquoi ?

Depuis quelques semaines, on avait constaté l’apparition de panneaux Ginko annonçant arrêt de bus provisoire.

En particulier rue Baigue. Pas de travaux en vue dans cette rue, alors pourquoi « provisoire » ? Devait-on craindre une suppression d’arrêts de bus  sur une ligne pour accélérer la circulation des bus ? voire la suppression de lignes jugées peu rentables ?

Abribus "Chasnot" démonté en juin 2015

Cette semaine, nouveau signe inquiétant ; l’abribus dit Chasnot situé en bas de la rue Baigue (ligne n° 20) était démonté.

 

Renseignement pris auprès de la société Ginko au tarif de 0,15 € la minute,   après avoir tapé différents chiffres et écouté des messages enregistrés, enfin un être humain au bout du fil (une femme) qui doit rechercher la réponse auprès de son chef. Réponse rassurante : non il n’y aura pas de ligne ni d’arrêt supprimé, mais un simple changement de mobilier. Pour quelles améliorations ?

On ne sait pas.

Abribus "Chasnot" rue Baigue en 2015

Pourtant l’abribus en place, il y a encore quelques jours, semblait avoir des qualités

Il y avait déjà un siège (petit), un toit pour s’abriter, une vitre, un panneau avec les horaires affichés (mais trop hauts) ?

Avant de changer les abribus, ne pouvait-on pas en installer de nouveaux par exemple avenue Denfert Rochereau près du Gymnase ?

avenuedenfert-pasdabribus

Affaire à suivre …

Après le changement de poubelles, s’agit-il d’une directive du Plan vigipirate ?

Tous ces changements de mobilier urbain coûtent combien ? N’y a t-il pas d’autres usages à faire de l’argent de la collectivité ?

Dernier épisode:  les nouveaux horodateurs qui « font tout ».  Et en plus, ils sont fait à Besançon chez Parkeon. Alors, c’est beau le progrès !