Violences et condamnations

Epilogue judiciaire de violences commises cet été dans le quartier des Chaprais

D’après le compte rendu de Pierre Laurent dans l’Est Républicain du 14 avril 2015

course cycliste des Chaprais M le maire donne le départ le 13 juin 2014

Bombe lacrymogène

Le 13 juin 2014, l’association des commerçants des Chaprais organisait une course cycliste nocturne dans quelques rues du quartier. La circulation avait du être quelque peu modifiée. Une femme de 52 ans, mécontente de la déviation imposée au bus dans lequel elle était montée s’était mise à invectiver et insulter le chauffeur.

Bus Ginko

Descendue à sa demande, avenue Droz, elle avait frappé le bus de son sac et aspergé le chauffeur du bus de gaz lacrymogène. Récidiviste (elle avait déjà utilisé une bombe lacrymogène contre un facteur),  elle a été condamnée à deux mois de prison ferme et 750 € de dommages et intérêts à verser au chauffeur.

Coups de couteau

Une autre affaire plus grave, s’était produite dans la soirée du 28 août 2014. Une rixe entre deux groupes de jeunes avait commencé vers 19 heures rue du Chasnot. Les agresseurs avaient menacé une des victimes d’un couteau sous la gorge,. Motif :  ils n’appréciaient pas la façon dont ils étaient regardés.

parking du supermarché Casino rue de Belfort

La rixe  s’est poursuivie sur le parking du supermarché Casino à 21 h 45, mais cette fois ci le couteau a été lancé et s’est planté dans le crâne de la seconde victime. Le lanceur de couteau âgé de 20 ans, trouvé en possession de cannabis, avait déjà  été condamné à 15 reprises. Le tribunal l’a condamné dans cette nouvelle affaire à 16 mois ferme de prison et à indemniser ses deux victimes.