L’aide à domicile en crise ? prise en charge publique ou privée ?

Les services à la personne, l’aide à domicile sont d’actualité : Les besoins sont importants  tant du côté des personnes âgées que du côté des parents d’enfants.

Le choix a été fait de maintenir les personnes âgées à domicile le plus longtemps possible et de verser des allocations (APA). Le financement relève du budget des départements. Autre choix : ne pas obliger les mères d’enfants en bas âge à rester à la maison ce qui suppose des places pour accueillir ces enfants.

Des salariées  du groupe Eliad étaient en grève  mardi 14 avril 2015.

Cet organisme de 1300 salariés propose des services à domicile pour personnes âgées, dépendantes. Par cette grève, des salariées, souvent à temps partiel et aux bas salaires, avec des conditions de travail difficiles  ont manifesté leur inquiétude et leur mécontentement suite à  la remise en cause d’une partie du remboursement des frais de déplacement. La décision fait suite à la fusion entre l’ASSAD dans le Doubs et la FASSAD en Haute-Saône qui n’offraient pas les mêmes avantages. Le Conseil général du Doubs privilégiant semble-t-il davantage le social, la Haute Saône davantage les routes. Le mouvement s’adresse donc à la direction, mais surtout aux financeurs que sont les conseils départementaux du Doubs et de la Haute-Saône, l’Agence régionale de santé, et la CARSAT (caisse de retraite de la Sécu) alors que le projet de loi sur la prise en charge du vieillissement est reporté à 2016 ….

Cet organisme n’est pas le seul à répondre à des besoins d’aide à domicile :
Outre le CCAS , il existe l’AFL Emplois Familiaux,  une association loi 1901 autorisée par le Conseil Général du Doubs (2 quai Henri Bugnet ) qui propose de l’aide à domicile pour personnes âgées et handicapées. Intermed, une entreprise d’insertion(03 81 81 54 79,) a réalisé une campagne de pub  pour proposer des services à domicile.

Que constate-t-on dans le quartier des Chaprais ? 

Depuis quelques années, on voit se développer  des  entreprises privées indépendantes ou des agences d’un groupe national comme  O2  20 avenue Carnot (02 43 7,  02 02) ,

agence 02 avenue Carnot

Hom service,  dont le patron Thierry Pétament a  fait parler de lui récemment en participant à une émission de télé réalité  » patron incognito » sur  M6. Il se présente ainsi : né en 1969 à Pontarlier, père de deux enfants, président du Groupe orchestral Services, 1.100 salariés pour 15 M€ de chiffre d’affaires. Autodidacte, armé d’un simple CAP de cuisine,  il a racheté l’entreprise Enette services créée en 1968 par son père. Prix de de la victoire des autodidactes en 2010, il a participé au G20 des jeunes entrepreneurs en 2011 à Nice, puis en Australie en 2014. Il est élu à la CCI régionale. et au CA du MEDEF du Doubs.

Hom'Service rue de la Mouillère

Hôm’Service a été créé en 2000 suite à un choix de diversification de l’activité propreté industrielle, ses bureaux sont installés 11 rue de la Mouillère ( 03 81 60 57 07).  L’entreprise propose aux particuliers une « large gamme de prestations, telles que le ménage, le repassage, la garde d’enfants, l’entretien des espaces verts ou le petit bricolage ». Une autre filiale du groupe : Aidéal , 11 rue de la Mouillère (03 81 80 56 35 ) répond à des besoins plus spécifiques des personnes âgées : aide aux gestes essentiels, aide aux repas, accompagnement au bras, en transport en commun ou véhiculé, entretien courant du domicile, garde personnalisée de jour et de nuit …

Melia Services , 5 r Marie Louise (ménage, repassage à domicile et services à domicile pour personnes âgées, dépendantes, handicapées)

All4 Home, 17 rue de la Liberté  0 750 606 466

Domi facile (Sébastien Saude ) 38 av Fontaine Argent 03 81 60 82 59

Pas de crise à la Compagnie des Familles,

Gérante de la compagne des familles

selon la gérante de cette petite structure implantée rue des deux Princesses qui  organise principalement du baby sitting et de la garde d’enfants (avec prise en charge à la sortie de la crèche ou de l’école). L’insuffisance de places en crèche ou dans les activités périscolaires publiques suscite une forte demande de nounous et autres personnes pour s’occuper des enfants à la sortie de l’école. La compagnie des familles offre actuellement un travail à temps partiel à une cinquantaine de personnes

La compagnie des familles a ses bureaux 8 rue des deux princesses (03 81 47 22 78)

la compagnie des familles rue des deux princessesBureau de la compagnie des familles

 

 

 

 

 

 

Retour sur une mobilisation nationale le 7 mars 2015

Aide à domicile UNA

L’UNA (premier réseau français de l’Aide, des Soins et des Services aux domiciles) organisait, le 7 mars, une mobilisation nationale pour défendre les services d’aide et de soins à domicile et le droit des personnes fragiles.

Il s’agissait aussi d’alerter sur la disparition programmée des services professionnels d’aide à domicile et de valoriser les métiers.

A Besançon, sous l’impulsion de l’union régionale, les associations franc-comtoises se sont retrouvées place du 8 Septembre, soutenues dans leur démarche par des usagers et l’Association des Paralysés de France (APF).

Les manifestants, environ 150, ont eu l’occasion d’expliquer aux nombreux passants les problèmes de l’aide à domicile et d’échanger sur leurs difficultés avec Claude Jeannerot, le Président du Conseil général du Doubs, venu à leur rencontre. Près de 350 signatures de soutien ont été recueillies.

Au niveau national, les associations représentent 59 % de l’activité prestataire totale des services à la personne, le secteur des entreprises privées, 30 % et les services publics, 11 %. Le secteur associatif  réalise, avec les services publics 67 % des heures prestées en direction des personnes âgées. Ils devancent aussi le secteur privé pour les activités en direction des personnes en situation de handicap. Seul le secteur émergeant de la garde à domicile des jeunes enfants voit les mondes « associatif » et « privé » au coude à coude.

Voir la liste des services à la personne dans le quartier des Chaprais