Pas de pot !

Un habitant de la Cité Parc des Chaprais signale un fait divers

« Juste une remarque en passant.
Autour de la Cité Parc  des Chaprais (rue Résal et cité parc), déjà deux véhicules à ma connaissance se sont fait voler leur pot d’échappement pendant la nuit.
Selon les garagistes, un pot d’occase rapporte entre 300 et 500 euros aux voleurs. Vol rapide et simple. Il suffit de démonter les colliers de serrage. Par contre pour la victime, c’est du temps et de l’argent perdu…
Auriez-vous constaté  les mêmes problèmes ailleurs  ? »

DB

pot catalytique en vente sur le Web

S’agit-il de l’intervention d’une bande organisée à l’échelon international ou d’un simple « échange » entre voisins ?
Ce qui est très recherché,  ce n’est pas tellement le pot ordinaire mais le pot catalytique.

Le pot catalytique est obligatoire sur toutes les voitures neuves depuis 1993. Si les réseaux de malfrats  s’y intéressent à  cette pièce, qui comporte des métaux catalyseurs comme le palladium et le platine, c’est tout simplement la plus précieuse du pot d’échappement.  Sur le marché des matières premières : le prix du palladium a triplé en dix ans ; quand au platine, il s’échange désormais plus cher que l’or. Selon le SIRASCO service d’information de renseignement et d’analyse stratégique sur la criminalité organisée, le vol des pots d’échappement catalytiques a été en « nette recrudescence » sur l’ensemble du territoire français avec une augmentation de 1.500% sur un an des faits de vols passant de 80 en 2012 à 1280 en 2013. Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, devait présenter un plan complet pour s’attaquer aux filières criminelles organisées responsables de vols et trafics « liés à l’automobile ».

Les voleurs seraient friands des modèles Peugeot-Citroën parce que la concentration en métaux précieux y est plus forte le prix des pièces détachées dépasse les 350 € ( entre 250 et 350 sur les Audi A3 et les BMW ) et qu’ils seraient assez faciles d’accès. « À l’aide d’un outillage de plomberie, ils découpent le tube de part et d’autre du pot et le décrochent ».

Jusqu’en 2014, la région n’avait pas été trop touchée par cette épidémie concentrée dans  l’Ouest et le Nord Est

Mais Ornans, Recologne, Châtillon-le-Duc, les exemples d’enlèvements ne sont plus rares dans la région.

 

Categories: Faits divers