Logements Néolia

Les logements peuvent être loués à des particuliers ou à des organismes (des bailleurs sociaux) : Grand Habitat Besançon, Habitat 25 ou Néolia. Dans chacun de ces organismes, des élections ont lieu tous les 4 ans pour désigner les représentants des locataires.
Pour Néolia, le dépouillement des votes a eu lieu le 11 décembre 2014, au siège social de Néolia à Montbéliard. Ont été élus :  Jacques Burtz le représentant de la CLCV arrivée en tête, la représentante de la CNL Guylène Matti (pays de Montbéliard) et celle de la CSF Catherine Conat

Rencontre CLCV et Vivre aux Chaprais
Deux représentants de Vivre aux Chaprais ont rencontré Jacques Burtz jeudi 8 janvier 2015 pour faire le point sur la situation dans les immeubles Néolia du quartier et pour mieux comprendre le fonctionnement du groupe Logilia qui regroupe 43000 logements en France et récolte le 1% logement pour le compte de Néolia. Néolia avec un chiffre d’affaire de 191 millions d’euros dispose de 29 232 logements en Franche Comté ou ailleurs (Alsace, Saint Etienne, La Mure, et dans le sud de la France). A la tête de cette société Néolia (anciennement la SAFC),  il y a un Conseil d’administration présidé par Michel Decool comprenant un grand nombre de personnes dont les 3 représentants des locataires et des élus comme Robert Stepourjine de la CAGB, Michel Rondot du Conseil Général du Doubs. L’entreprise est dirigée par Jacques Ferrand.

Immeuble Néolia rue des Cras

Dans le quartier, Néolia dispose d’immeubles au 46 rue des Cras, rue Charles Fourrier,

entree Néolia côté rue Rolland

rue Garibaldi,

30 rue de l'église en 2011

au 30 rue de l’église

ruechopard-neolia-etudiants

rue Chopard (maison de l’étudiant, à la place de la clinique Saint Vincent)

La construction Néolia rue du Pater

et le plus récent rue du Pater. La situation est variable selon les immeubles Ainsi, la rue du Pater est très recherchée : 250 demandes pour une cinquantaine de logements; rue Charles Fourier, les locataires restent, il y a très peu de changements; rue Garibaldi, les loyers sont assez élevés. Rue des Cras,  il y a des problèmes de voisinage dont la presse s’est faite l’écho et des réparations qui traînent ou sont baclées. De l’avis général, la situation se dégrade (près de 70 % des locataires ne disposent pas d’autres ressources que  des allocations et autres revenus sociaux : la pauvreté est croissante).  Beaucoup de personnes sont  sans emploi. On ne peut plus parler de mixité sociale.

Jacques Burtz de la CLCV

Les représentants des locataires veillent donc à ce que les loyers n’augmentent pas.  Mais la principale dépense pour les ménages, ce sont les charges qui augmentent avec le prix de l’énergie et l’enlèvement des ordures ménagères. Le risque, c’est la dégradation des logements et des communs faute d’entretien. D’autant que Néolia a tendance à sous-traiter tout le travail manuel celui qui contribue au confort et à la qualité de vie pour les gens. Les réparations, le ménage est soumis à des appels d’offre et confié à des sociétés qui tirent les prix à la baisse. Le personnel sous-payé n’est pas motivé. La CLCV demande par exemple l’embauche de gardiens logés sur place. C’est ce qui devrait être fait au 30 rue de l’église mais cela traîne alors que des candidats sont disponibles.

Dans une lettre en réponse à nos interpellations (lire le  Courrier-à NEOLIA- 30rueEglise),  la direction de Néolia admet des dysfonctionnements importants rue de l’église. Espérons que les mesures annoncées vont bientôt être réalisées. Lire la réponse de Néolia  repneaolia-30reglise-115

Pour la CLCV, Néolia a les ressources nécessaires,   même si la gestion a été entachée par une grosse perte (26 millions) suite à des emprunts toxiques. Ce qui coûte cher aux bailleurs, c’est de laisser des appartements vides. La vacance semble très faible à Besançon. Sur le site web de  Néolia, si l’on demande un logement à louer à Besançon, Néolia n’en propose actuellement que 8 disponibles (aucun aux Chaprais).

Une question difficile à régler, c’est le tri sélectif des ordures ménagères sans lequel les charges vont continuer à augmenter de façon insupportable. Comment faire pour que tous les locataires fassent l’effort de ne pas mettre les bouteilles dans la poubelle grise ? On n’en est donc loin de réaliser du compostage.

Pourtant, les locataires de Néolia aux Chaprais ne semblent donc pas les moins bien lotis par rapport à d’autres quartiers et par rapport aux HLM du Grand Besançon sur lesquels on reviendra. Qu’en pensez-vous ? Les locataires de ces immeubles sont invités à apporter leur avis et témoignage.

On peut aussi contacter la CLCV Confédération du logement et du cadre de vie,  5 rue Hector Berlioz besancon@clcv.org

Accueil téléphonique au 0381803296  du lundi au vendredi de 8h – 12h  | 14h – 18h ( sauf mercredi et vendredi après midi)

Permanences : Lundi et Jeudi de 14h à 18h – 5 Rue Berlioz

 

Categories: Logement Construction