Théâtre au CDN : Ainsi se laissa-t-il vivre

Du 9 au 11 décembre 2014, au CDN Ainsi se laissa-t-il vivre, une pièce de théâtre de Guillaume Delaveau d’après des textes de Robert Walser

CDN nouveau théâtre

 

En 1918, Robert Walser a écrit deux œuvres Vie de poète où il livre ses errances tragiques, ses insuccès, ses déboires amoureux et s’étonne de son incroyable malchance et Microgrammes un essai de laboratoire syntaxique et sonore qui explose les codes littéraires du roman.

Guillaume Delaveau  met en scène ces deux œuvres  reflet du même être dans le miroir :  dans l’une, un homme rate inexorablement son existence pendant que dans l’autre se bâtit une oeuvre immense et féconde.

Sur scène, 6 comédiens et une comédienne voyageront entre ces différents visages de Walser en incarneront l’intimité, les émotions, les rêves, les promesses d’amour, les silences, la beauté simple qui se niche dans les gestes les plus quotidiens.

Mardi 9 et mercredi 10 à 20 heures

Jeudi 11 à 19 h

Dans la grande salle du CDN, esplanade Jean Luc Lagarce, entre l’avenue Droz et la rue de la Mouillère

 

Tel 03 81 88 5 11
Arrêt de Tram Micaud  ou bus n° 5 et 21

Robert Walser écrivain suisse

Robert Walser est un écrivain et poète suisse de langue allemande.  Né à Bienne en 1878, il a vécu un certain temps à Berlin avant de revenir en Suisse. Tout en continuant son travail d’écriture, il séjourna longtemps en hôpital psychiatrique jusqu’à sa mort en 1956.
La prose de Walser se caractérise par des descriptions précises, fines et aériennes de situations banales. C’est l’écrivain des choses petites, délicates et belles. La petitesse caractérise également sa technique d’écriture en deux temps : Walser esquissait ses textes d’abord au crayon, sur de simples bouts de papiers, d’une écriture minuscule, (« microgrammes ») avant de recopier à la plume ceux qu’il destinait à la publication.