POMONA, la démolition des anciens bâtiments enfin mise en oeuvre? Et après?…

Un panneau indiquant la nature des travaus, les dates, leur coît a été apposé

Le panneau apposé par RFF sur le terrain Pomona

Nous avons déjà eu l’occasion de l’écrire et de le redire….nous nous préoccupons du devenir des entrepôts Pomona devenus une friche ferroviaire depuis plus de 10 ans! (voir, entre autres, sur ce blog le billet daté du 18/09 de cette année…).

Comme nous l’annoncions dans notre dernier billet, les travaux de désamiantage des bâtiments semblent commencer, prélude à une démolition qui devrait être terminée au plus tard fin janvier de l’année prochaine. Un panneau apposé sur le site, et installé en octobre précise les choses : pose des grilles de protection du site en septembre, comme nous l’avions indiqué photos à l’appui (à noter que ce panneau a été installé bien après la fin de la clôture du terrain…), désamiantage et démolition.

Un panneau situé à l'entrée des terrains pomona annonce le désamiantage et la démolition des entrepôts

Panneau apposé à l’entrée de Pomona

L’amiante se situerait à l’intérieur des bâtiments et le confinement pour l’enlever est en cours.D’après un responsable de RFF, propriétaire des lieux, il n’y a aucun risque pour le voisinage immédiat. Nous suivrons donc de près cette nouvelle phase.

Les travaux de désamiantage vont bientôt commencer à l'intérieur des entrepôts

Des câbles ont été tirés à l’intérieur des entrepôts

Les entrepôts Pomona sont situés le long de la rue de la Rotonde

entrepôts Pomona rue de la Rotonde

 

Et après? Là, ce n’est pas très clair. La ville pas plus que la CAGB ne semblent désireuses d’acquérir ces terrains comme nous l’a indiqué mr Nicolas Bodin, adjoint à l’urbanisme, lors de notre rencontre, en mairie, en juillet dernier. Le président de RFF lors de l’inauguration du pôle d’échanges multimodal Viotte, début octobre dernier, indiquait qu’il conviendra que RFF travaille avec la ville à propos de ces terrains. Car rappelons le, ils sont classés actuellement en friche ferroviaire non constructible au PLU. Il faudra donc le modifier.

On peut comprendre le souhait de RFF de valoriser ces terrains et de les vendre au meilleur prix mais cela ne doit pas se faire sur le dos des habitants du quartier, en particulier des riverains les plus immédiats.

Peut-être conviendrait-il de les classer en zone Plan Masse pour laquelle des règles strictes de construction, soucieuse du cadre et de son environnement humain, pourrait être édictée?

 

Categories: Humeur des chaprais