Mobilités : Besançon, ville intelligente?…

Le thème "Du tramway optimisé vers la ville intelligente" et les différents participants

Le thème et participants à la première table ronde

Passionnant colloque organisé,mercredi 12 novembre 2014, à Micropolis par l’association des grandes villes de France (son président est la maire Toulouse, le maire de Besançon en est le vice-président), la CAGB, Mobilicités et le magazine « Transports Publics ». Quelques 150 participants ont débattu sur le thème de La mobilité autrement, avec deux tables rondes organisées. Vous pourrez en connaître les intitulés et les participants,tous spécialistes,  à l’aide des 2 photos illustrant ce texte. Bien sûr, il a été beaucoup question du tram de Besançon, modèle du genre l’ont souligné les intervenants, et qui fait école. Modèle du genre quant à la réflexion qui a conduit à faire ce choix, quant aux études en découlant, à sa réalisation et quant au coût. Voilà, c’est dit.

4 des participants à cette table ronde : à droite l'animateur de la revue Transports Publics

Les participants à la première table ronde

Mais ce qui a aussi retenu l’attention du représentant de Vivre aux Chaprais invité à cette occasion, ce sont les propos de l’universitaire Pascal Bérion, maître de conférence en aménagement de l’urbanisme à l’Université de Franche-Comté (sur la photo, 3° en partant de la gauche). Pour lui, une ville intelligente, thème du débat du matin est un territoire doté d’une gouvernance compréhensible par l’ensemble des acteurs, une gouvernance à laquelle les acteurs ont accès (fondement de la démocratie participative), où les mobilités sont coordonnées , où les piétons et vélos ont leur place; et où on circule facilement d’un quartier à l’autre et d’un périurbain à un autre. Ce qui pose la problématique de l’utilisation rationnelle et de façon efficiente de son sol, bref la question de l’occupation de l’espace avec la nécessité de préserver des sols urbains pour la production agricole afin de se nourrir. Bien sûr,  d’autres apports des participants à la table ronde ont développé d’autres concepts mais que ne venaient pas, a priori, en opposition à cette définition rapportée ici.

Table ronde 2 sur le thème Quels projets de mobilité dans le contexte économique actuel?

Thème et participants à le seconde table ronde, dont le maire Jean-Louis Fousseret

Nous trouvons ainsi la confirmation de notre analyse que nous répétons sans cesse aux élus et services de la ville : le mode de déplacement le plus simple reste la marche à pied! Puis le vélo, les transports en commun, etc. Or 30% de déplacements de moins d’un km se feraient encore en voiture.

Aux Chaprais, la proximité du centre ville conduit à de nombreux déplacements à pied. Raison de plus pour que les itinéraires soient sécurisés (comme au bas de l’avenue Denfert-Rochereau) que les trottoirs soient suffisamment larges et confortables (nous réclamons depuis plusieurs années la réfection de grandes portions de ceux de l’avenue Denfert-Rochereau comme ceux de la rue de Belfort). Et qu’un réseau de bandes cyclables soit établi d’une façon cohérente et continue. Rappelons à ce sujet, les réponses écrites de mr Jean-Louis Fousseret, à nos questions à ce sujet :Si la priorité est clairement donnée au transport public, aux cycles et aux piétons, nous n’oublions pas les besoins de circulation et en stationnement du quartier.

Le maire Jean-Louis Fousseret, une représentante de la Suisse (Zurich) et d'autres spécialistes ont débattu des projets de mobilité en temps de crise

Les participants à la table ronde de l’après-midi


Pour le transport public, le plus gros est fait (subsiste un problème de bus rue de Belfort. Nous avons saisi la CAGB à ce sujet). Peut-on passer aux piétons, usagers des deux roues et autres problèmes, comme le stationnement et la circulation?

Une borne empêche la circulation des automobilistes sur le pont du Chemin Français réservé aux modes doux de transport

Le pont, sur la voie ferrée dite d’Auxon, Chemin Français est réservé aux modes doux: les riverains y tiennent!

Categories: Humeur des chaprais