Rentrée des classes aux Chaprais, des parents insatisfaits

Ecole, activités péri-scolaires ou garderie ?
Ecole des Chaprais rue de Belfort

Ce vendredi, les parents d’élèves votaient pour élire leurs délégués. Pas de suspense à l ‘école des Chaprais : plus qu’une liste, celle de la  FCPE.
Revue des effectifs : 5 classes en maternelle 8 en primaire  en hausse ? une classe créée en septembre avait été fermée l’année dernière . Il y a près de 130 élèves en maternelle donc plus de 25 par classe, en primaire les effectifs sont variables : une classe à 22 une classe de CP à 27

L'entrée de l'école des Chaprais rue Baille

Les nouveaux rythmes scolaires On en parle depuis deux ans Qu’est-ce qui a changé ? Désormais les enfants ont classe 5 jours par semaine (le mercredi matin en plus)  et trois quarts d’heure de moins par jour. Le but est d’étaler les apprentissages. Les horaires étaient 8 h 30 à 11 h 30,  Dorénavant, c’est de 8 h 30 à 11 h 45 avec une pause méridienne de 2 heures à l’exception du mercredi où les horaires de classes sont de 8h30 à 11 h30. Reprise les autres jours à 13 h 45 jusqu’à 15 h 45.

La mairie de Besançon qui avait décidé  de reporter la réforme d’un an a fait le choix de « proposer un accueil de 7 h 30 jusqu’à 18 heures en l’étendant et harmonisant les horaires dans toute la ville ».  Donc,  les enfants ont classe moins longtemps, mais ils peuvent  se trouver à l’école plus longtemps ( (en théorie, des journées de plus de 10 heures !!).

L’avis des enfants : Tant qu’il fait beau, jouer dans la cour avec les copains, les enfants « aiment  bien » mais quand il faut rester enfermé parce qu’il pleut « il y en a marre ! »

Que font les élèves après la fin des cours ? C’est la question qui fâche les parents élus sur la liste FCPE Sébastien Bloyon,  Marie Noëlle Clément et  Damien Bonnet en particulier

Bénédicte Bonnet et Sébastien Bloyon délégués parents FCPE
L’avis de Bénédicte Bonnet et de Sébastien Bloyon qui  coordonnent  la réflexion :  Ils dressent un bilan décevant des activités périscolaires qui devaient accompagner le changement de rythme. Après des mois de réunions d’information au cours desquelles la mairie faisait miroiter des « activités diversifiées correspondant aux besoins des enfants : des ateliers éducatifs de courte durée permettant aux parents de reprendre leur enfant assez tôt, des ateliers thématiques plus longs sur inscription et une aide aux devoirs en primaire » (NB les devoirs sont censés être supprimés depuis longtemps !)

86 rue de Belfort école des Chaprais
Quelle proportion d’enfants reste après les cours ?
M Dahoui, le nouvel Maire-adjoint  à l’éducation se dit victime de son succès. Sur la base « d’études scientifiques », la mairie avait prévu une demande réduite. En réalité sur toute la ville,   1800 enfants sont inscrits le matin, 4400 à midi et 3700 le soir. Conséquence « la hausse considérable de la fréquentation (+100 %) ne permet pas de mettre en place les ateliers thématiques dans l’immédiat« . Pourtant l’adjoint se dit satisfait de la méthode employée :  une « co-participation » alors que les parents ne voient qu’une information descendante.
sebastienbloyon-benedictebonnet

Les délégués de parents dénoncent cette imprévoyance et sa conséquence : des enfants confiés à des animateurs, certes de bonne volonté,  mais rarement qualifiés (les statistiques ne sont pas communiquées, mais ils étaient 20 % à avoir le BAFA pour être moniteur de colos) en principe encadrés par un référent, (il y en a 20 pour les 68 écoles de la ville) qui ne les réunit qu’une heure par mois hors la présence des enfants. Depuis 2009, les parents d’élèves des Chaprais s’étaient inquiétés de la piètre qualité du périéducatif, des repas trop longs et trop bruyants accentuant la fatigue des enfants. Les délégués de parents dénoncent le maintien d’un système de simple garderie qui serait une sorte de zone de non droit avec tous les risques déjà connus par le passé. Un enfant attendait en début de semaine sur le trottoir car il n’avait pas pu être inscrit au périscolaire, un autre est sorti chercher un goûter à la boulangerie de l’autre côté de la rue de Belfort et est revenu au périscolaire après.

La FCPE regrette que les associations de quartier n’aient pas été véritablement associées pour proposer des animations de qualité.
Officiellement,  les représentants de l’autre fédération de parents la PEEP, qui n’est plus représentée à l’école des Chaprais se contentent  d’une garderie

Toutefois, les délégués de parents contestataires ne se contentent pas de critiquer, ils veulent sortir du blocage actuel Ils souhaitent que les choses s’améliorent Ils prévoient d’organiser une grande opération pour donner la parole (sous forme de dessin) aux enfants et aux parents et d’organiser une collecte de jeux pour l’école.
Et les enseignants ? le temps périscolaire n’est pas sous leur responsabilité, mais ils sont forcement concernés.