Plus de 4 000 logements neufs en projet à Besançon

Constructions de logements par l'entreprise De Giorgi, avenue Fontaine-Argent, face à Saint Joseph

Domaine Saint Vincent en cours de réalisation avenue Fontaine-Argent

« Plus de 4 000 logements neufs en projet à Besançon » titre le mensuel « La Presse Bisontine » de ce mois d’octobre 2 014. Si les grands chantiers en cours ou à venir se situent aux Hauts de Chazal, aux Vaîtes, aux Planches Relançons et à Vauban, il n’en reste pas moins que des terrains sont disponibles, aux Chaprais, à la place des entrepôts Sernam, à côté de la gare Viotte et celle des entrepôts Pomona.

Aux Chaprais, ce sont, à l’heure actuelle, quelques 259 logements qui sont en construction avenue Fontaine-Argent (dont 63 chambres d’une maison de retraite à construire par l’entreprise De Giorgi devant le lycée Saint Joseph).

Réalisation de l'entreprise De Giorgi, les logements du Domaine Saint Vincent

Domaine Saint Vincent en cours de construction

Ce qui n’empêche nullement, mr. Fabrice Jeannot, patron de la SMCI (entre autres..) et président de la fédération régionale des constructeurs immobiliers, de déclarer, le 18 septembre dernier, sur le site Macommune.info (dont il est propriétaire) que la crise actuelle dans l’immobilier engendre un déficit de 200 logements neufs par an à Besançon. Et de récidiver dans La Presse Bisontine : « pour une agglomération comme Besançon, la production de logements neufs devrait habituellement se situer entre 400 et 500 logements par an ».

La Seger construit de nombreux logements avenue Fontaine-Argent

Immeuble Seger en cours de construction
avenue Fontaine-Argent

Comment sont calculés ces chiffres? Nul ne le sait…Et nous avons envie de lui dire que ses réflexions sont de l’ordre du « ressenti »: car c’est ainsi qu’il répondait à ceux qui trouvent qu’il y a beaucoup trop de logements disponibles à l’heure actuelle, à Besançon.

Certes les besoins en logement ont beaucoup évolué ces dernières années. Mais le besoin de logements peut-il être indépendant du développement économique d’une ville? et de ce côté là, avec la crise actuelle, on ne peut pas dire que l’emploi se développe.

La Seger construit de nouveaux logements au coin de la rue Beauregard et de l'avenue Fontaine-Argent

Immeuble Seger en cours de construction côté rue Beauregard

Nous aimerions que des études prospectives sérieuses soient réalisées afin d’établir un bilan objectif de la situation du logement, à Besançon, et les besoins que l’on peut détecter.

 

 

Relire un article ancien :
Le quartier des Chaprais peu-il échapper à la crise immobilière ?