Le secteur Isenbart et ses activités autrefois

Vue du secteur Isenbart fin XIX°

Isenbart à la fin du XIX° siècle

On l’oublie, mais la rue Isenbart fait bien partie du quartier des Chaprais. Ce fut, autrefois, un lieu d’activités intenses avec de nombreuses usines toutes disparues depuis.. Au centre de cette photo, de la fin du XIX° siècle, la brasserie Boiteux (voir nos billets, sur ce blog, en date du 15/06 et du 22/06/2013), future Gangloff puis « Président ». A l’époque, c’est aussi un lieu de convivialité. On y trouve un jeu de quilles ; des traiteurs y organisent des bombances renommées. Au premier plan, le moulin dit Moulin du Fond, à proximité de la source.Le chemin qui serpente à flanc de vallon correspond à l’actuelle rue Isenbart. C’est jusqu’à 1838 le passage obligé pour relier Bregille village à la porte Battant.

Ce moulin du fond, le voici d’après une gravure de Gaston Coindre.

isenbart coindre-1 (2)

C’est dans ce moulin que fut installée l’usine PACAUD qui, entre les deux guerres fabriquait des plots pour les murs et cloisons, à base de résidus de fonderie.

isenbart pacaud 1Voici une autre photo prise en 1962, montrant l’évolution du site avant la construction du Président.

 

 

 

 

 

isenbart comparatif texte

Il ne nous reste aujourd’hui que la source qui alimentait les brasseries.

source isenbart

Les renseignements, pour ce billet et les photos nous ont été communiqués par Christian Mourey, commerçant bien connu, à Battant