Le numéro du 8 mai 1944 du petit Comtois

petit comtois 8 mai 44 1Le 1er mai dernier, nous avons évoqué le contenu du journal Le Petit Comtois, quotidien républicain qui parut de 1883 à 1944. Qu’en est-il de la une de ce journal paru sur deux pages seulement (du fait des restrictions de papier provoquées par la guerre), le 8 mai 1944, c’est à dire quelques jours avant la fin du journal qui interviendra, rappelons le, le 22 mai 1944…

On peut y lire à la Une, des informations dont la publication est fortement contrôlée par l’occupant, quand il ne s’agit pas de communiqué allemand! Comme ce titre : LES ATTAQUES SOVIETIQUES ONT ECHOUE DEVANT SEBASTOPOL.

Autre titre : UNE GRANDE BATAILLE AERIENNE AU DESSUS DE LA FRANCE DANS LA NUIT DU 3 AU 4 MAI.L’article précise que cette bataille a coûté 57 gros bombardiers quadrimoteurs à l’ennemi prouvant « Une fois de plus la puissance de la défense aérienne allemande à l’ouest »…Il est cité l’exploit du capitaine Bergmann, que l’auteur de cet article aurait rencontré et qui, à lui seul, en 30 minutes, aurait abattu 6 avions…

Autre article : La France sous les bombes 36 morts en Seine et Oise.

Et encore : Ghandi est libéré. Des navires français coulés en Indochine. Mr. Antony Eden se serait rendu à Moscou : Staline exigerait l’ouverture immédiate d’un second front. Le Maréchal PETAIN va faire un séjour dans la région de Paris.La pression anglo-américaine sur les neutres. Des nouvelles de l’étranger : Italie, Slovaquie, Bolivie.

Et cet encart de propagande : « C’est pour que nos enfants ne meurent pas sur de nouveaux champs de bataille que leur père ou leur frère travaillent aujourd’hui en Allemagne pour la victoire de l’Europe ».

petit comtois 8 mai 44 4

 

Enfin, toujours en Une et au verso, page 2, CHRONIQUE REGIONALEdans laquelle on peut lire pêle mêle des annonces concernant l’indemnisation de la journée du 1er Mai (journée fériée à l’initiative de Pétain, afin de célébrer le travail…); le rationnement du lait concentré : 16 boîtes de lait concentré sucré pour un bébé de 0 à 9 mois; 20 boîtes de lait concentré non sucré de 0 à 5 mois…; la vente de conserves de légumes; le Doubs attend des réfugiés (parents et enfants de la région parisienne); carburants pour gazogènes.Et enfin ces publicités pour BANANIA: Mettez en moins mais préparez le bien! Pour les pillules FOSTER : pour les reins et la vessie. Et contre les vers : VERMIFUGE LUNE…

Le Petit Comtois était vraiment sous contrôle!

Si vous voulez vous reporter à cette édition et en obtenir une meilleure lecture, vous pouvez cliquer sur les reproductions ci-jointes afin de les agrandir ou télécharger une version PDF à l’aide du lien suivant :journal_8_mail.

Rappelons que les reproductions proviennent du site Mémoire Vive, collections, de la ville de Besançon, et la version PDF  du site universitaire : alcost-elliadd.univ-fcomte.fr/petit comtois