L’avenue Denfert-Rochereau hier…..

avenue denfert rochereau 1908Dans son ouvrage sur les rues de Besançon, Eveline Toillon indique que cette avenue a pris le nom du colonel Denfert-Rochereau, héroïque défenseur de Belfort lors de la guerre de 1870/71, à la mort de celui-ci en 1878. Auparavant, elle se nommait avenue d’Alsace Lorraine. Elle était peu peuplée à la fin du XIX° siècle : l’historien Claude Fohlen dans son Histoire de Besançon, relève 41 habitants en 1896, tandis que Fabrice Petetin, dans son mémoire de maîtrise sur l‘Histoire des Chaprais au XIX° siècle indique, pour la même date, 73 habitants, puis seulement 37 en 1901 et 79 en 1911. Il faut dire que cette avenue était assez isolée par rapport à l’avenue Carnot qui prolongeait le Pont de Fil de fer (aujourd’hui pont de la République, lire à ce sujet le billet publié sur ce blog à la date du 10/08/2013), construit en 1838.

Carte postale ci-contre : l’avenue en 1908…

Il faudra attendre 1942 et l’occupation allemande pour que la passerelle Denfert-Rochereau soit construite sur le Doubs en 1942! En partie détruite lors des combats de la Libération de Besançon en septembre 1944 puis reconstruite.

passerelle D R détruite mdlr Henri Belmont(ci-contre, cliché Henri Belmont, passerelle détruite, Musée de la Résistance, tous droits réservés).

Cette passerelle deviendra réellement un pont en 1989.

L’avenue Denfert-Rochereau était bordée de diverses entreprises, comme cette usine d’horlogerie figurant sur cette gravure.

avenue Denfert Rochereau Pétolat frères au n° 7Il y en a eu d’autres et nous aurons l’occasion de les évoquer dans un prochain billet consacré à l’horlogerie aux Chaprais. Bien sûr, c’est là que fut fondée la brasserie Greiner qui deviendra plus tard la Gangloff (voir nos billets sur ce blog des 15 et 22/06/2013).

 

avenue denfert rochereau gymnaseSur les photos reproduites ici,ci-dessous, on voit nettement l’existence de l’Ecole d’Helvétie créée en 1911 ainsi que le gymnase dont les plans datent de 1910 (ce gymnase sera rénové en 1960). Sur le terrain vide entre l’école et le gymnase avait été installée, vers 1950, une maison des jeunes (voir photo) qui ensuite émigrera sur l’île Saint-pierre située entre Doubs et canal au pont Saint-Pierre (le pont de la République)

helvetie maison des jeunes (2)

helvétie écoles

 

 

 

 

 

 

Sur cette carte postale,  une vue des années 65. Merci à Christian Mourey, de Battant Musique pour ce cliché de la maison des jeunes et les précisions apportées.

passerelle denfert rochereau année 65 001 (2)