Logement, le débat est-il lancé?

DSCN1136

Depuis lundi dernier 20 janvier 2014 et la diffusion, à la TV,  d’un reportage de FR3 dans le cadre de son émission « La France en Face : le scandale du logement » (émission qui peut être visionnée en replay ou sur internet : documentaire de 110 minutes dont 10 sur Besançon), le débat sur le logement, à Besançon, est-il enfin lancé? Le quotidien local, l’Est Républicain a réagi samedi dernier avec deux articles sous le titre « Le logement fait polémique ».

DSCN1137Hier, lundi, c’était au tour de Radio France Bleu d’évoquer cette question en inteviewant un notaire. Nous ne pouvons que nous en réjouir! En effet, cela fait plusieurs années que nous nous préoccupons de ces constructions de logements qui semblent n’avoir, pour seul moteur, que les mesures successives de défiscalisation proposées par nos gouvernants. Vous pouvez vous reporter sur notre site www.chaprais.fr, rubrique nos bulletins et journaux et lire ce que nous avons publié à ce sujet . Dès le n°2 de notre journal, daté d‘octobre 2009, nous évoquions la spéculation immobilière encouragée, alors, par le dispositif de la loi Scellier. Dans le n°3 de janvier 2010, nous alertions, en première page, les bisontins sous le titre « On vous aura prévenu »…des dangers d’investir dans ce dispositif Scellier. Et ceci, en nous fondant sur l’enquête réalisée en 2009 par le très officiel Observatoire du Crédit Foncier de France. Cette enquête est citée dans le reportage de FR3, au cours duquel on apprend que son responsable avait été aussitôt viré…A la suite de notre article un promoteur bisontin nous avait d’ailleurs adressé un message pour nous dire qu’il partageait notre point de vue et que la loi Scellier entraînait une hausse des prix du logement pour des prestations médiocres.

DSCN0456Eh bien depuis, ça continue. La loi Scellier a été remplacée par la loi Duflot et Besançon qui n’aurait pas dû bénéficier de ce dispositif a été rendue éligible, dans un premier temps provisoirement, pour un an; mais le Préfet a prolongé ce classement.

Nous reviendrons, dans un prochain billet, sur cette loi et ses effets sur Besançon, mais nous vous encourageons dès maintenant à lire, sur notre site, les courriers que nous avons adressés le 10 juin 2013 au Maire de Besançon et aux deux députés bisontins Eric Alauzet et Barbara Romagnan . Nous leur demandions de ne pas oeuvrer pour un tel classement, alors que le taux de vacances des logements à la location, serait passé, selon ce reportage de 6 à 10%…Taux de vacances idéal déclare le président régional de la fédération des promoteurs, puisqu’il ne serait, selon ses calculs que de 5%! Alors que dans le même temps il déclare « Personne n’a de données justes, car on ne peut les mesurer »….

DSCN0585

Nous reviendrons sur cette question dans un prochain billet….