Place des Déportés, le second point noir des Chaprais

DSCN1021

Comme l’indiquait lundi matin, sur les ondes de la radio locale, Monsieur Tram, avec la place Flore, la place des Déportés est le second point noir actuel, à Besançon, pour tous les types de déplacement!

DSCN1018

Longue file de véhicules à la sortie et entrée de la rue des Deux Princesses (et du boulevard Diderot pour ceux qui veulent passer par la rue des Deux Princesses) qui ne comporte qu’une seule voie d’accès alors que la circulation se fait dans les deux sens, d’une manière alternée. Mercredi après-midi, vers 15h, deux policiers municipaux avaient été dépêchés sur place afin de réguler les flux de circulation. Voici d’ailleurs, à ce sujet, le message que nous avons reçu hier :

Bonjour
> Les riverains de la Rue du Repos vivent un enfer depuis que la ville a mis en place une déviation pour rejoindre la place des déportés.
> Ni la police municipale ni la voirie (prévenus dans les deux cas) ne veulent intervenir, au moins pour réguler le trafic entre la rue du Repos et la rue des Deux Princesses aux heures de pointe (le matin, le midi et en fin de journée). Ou alors, réguler au niveau rue du Pater pour délester par la rue de Belfort.
> Pourriez vous effectuer des rondes dans le coin et prendre des photos aux moments critiques pour envoyer cela à la mairie SVP ?
> On ne sait plus quoi faire.

Nous avons transmis ce message à la voirie et à la police municipale….

La rue des Jardins n’est accessible que dans le sens montant, avec une seule voie. Il en est de même pour la rue Tristan Bernard accessible sur une seule voie dans le sens des Vaîtes.

DSCN1048Avenue Fontaine-Argent, les riverains  et clients des commerces et services roulent sur la voie du tram qui est terminée côté impair. Et lorsque vous débouchez de la rue du Repos, vous ne savez plus si vous avez le droit de tourner à gauche en direction de la place des Déportés ou à droite en direction de la ville! Si bien que des véhicules se retrouvent nez à nez! Sans oublier les camions et engins du chantier qui empruntent cette unique voie!…

Voilà pour les automobilistes et les deux roues, etc.

DSCN1014

En ce qui concerne les piétons, c’est la cata! Ils ne savent où passer! Ils empruntent donc les voies du tram ou les voies de circulation à leurs risques et périls. Les quelques itinéraires barrièrés le sont dans la caillasse et/ou les trous!

On a vraiment le sentiment que l’avancée du chantier se fait au détriment de la sécurité des habitants! Nous parcourerons de nouveau, avant noël, l’ensemble du chantier, avec le Médiateur, afin que lors des repos de fin d’année, les habitants puissent se déplacer en toute sécurité.