On l’a ratée…

toilettes

Aux Chaprais on l’a ratée! Quoi?…La journée mondiale des toilettes, le 19 novembre! Non, ce n’est pas un gag! C’est très sérieux! Le 19 novembre c’était le « World Toilet Day » organisé par la très respectable Organisation mondiale des toilettes qui explique que 2,4 milliards d’individus, dans le monde, vivent sans toilettes. Cette journée est donc l’occasion de sensibiliser le grand public aux questions d’hygiène à l’échelle planétaire, véritable enjeu de santé publique! Alors, à part la sympathie que chacun peut éprouver, voire manifester pour une telle cause, pourquoi en parler aux Chaprais, plus particulièrement?

Eh bien si nous disposons tous, aujourd’hui de toilettes à notre domicile (encore que dans quelques immeubles vieillissants du quartier, les toilettes soient encore…à l’étage…), il convient de souligner que nous ne disposons d’aucune installation de toilettes publiques. Ce qui est plus que facheux pour le second quartier, après Planoise et avec les Cras, le plus peuplé de la ville! D’autant que l’on nous rappelle souvent que nous allons devenir le futur centre ville élargi du Grand Besançon de demain! Et là, pas de toilettes publiques à proximité, sinon, dans la Boucle…Ce problème a été pris très sérieusement en compte par une commission du Conseil Consultatif des Habitants des Chaprais/Cras, animée par mr. Jean-Pierre Rouillon (voir à son sujet, son portrait sur notre site  http://www.chapraisrotonde.fr/portraits33.htm). Il a donc été réclamé l’installation de toilettes publiques, par exemple place de la Liberté où existaient, auparavant, des latrines. Après leur démolition (en quelle année? Qui s’en souvient?…), il en subsistait un pan de mur noirâtre côté chalet de compostage.

P1010817

Mr. Jeantelot, un habitant du quartier,préoccupé de l’état de cette place, lieu de mémoire avec la stèle rappelant le sacrifice des Résistants dans les combats pour la Libération de Besançon, nous avait demandé d’intervenir à ce sujet. Et nous avons réussi à faire disparaître ce qu’il appelait « le mur de la honte »….(voir photo souvenir ci-contre…).

Nous vous entendons d’ici, gens de mairie et d’ailleurs! « Jamais contents ces chapraisiens! Vont pas nous em……Z’ont qu’à aller au café du coin! »…..

Certes! Mais il faut consommer! Car sachez qu’un cafetier est fondé à refuser de donner accès à ses toilettes si le client ne consomme pas dans son établissement ( c’est ce que rappelle la Direction Générale de la Concurrence, de la consommation et de la Répression des Fraudes…). D’ailleurs, un éminent Professeur associé à Sciences Po, mr. Julien DAMON (voir son mémoire sur le net..) proposait, en 2009, entre autres, « de prendre acte que bars et cafés sont de facto, des toilettes publiques » et donc de créer  » un système de délégation de service public aux cafés/bars qui seraient subventionnés avec une obligation de moyens »...

Et que l’idée (pour les hommes…) d’uriner sur la voie publique ne vous vienne pas! C’est un délit puni d’une peine d’amende!

De plus, tous les spécialistes s’accordent pour dire que toutes les toilettes publiques doivent répondre à 3 exigences : gratuité, propreté, sécurité!

Certains y ajoutent même une notion de confort! Comme cet importateur de WC japonais des Alpes-Maritimes qui commercialise le WC-Bidet Super Q Net!…Avec le slogan suivant : Essuyer n’est pas nettoyer!..Il s’agit d' »un siège chauffé, à température réglable avec un jet d’eau lavant efficacement et finalement un séchage très doux »…Nous ne recommandons pas, bien sûr, cet équipement pour des toilettes publiques…au risque que des habitants s’y installent pour des heures…

wc japonais

 

P1010468

Pas plus que ces WC japonais qui ressemblent à ceux dits » à la turque » et qui nécessitent quelques explications dans leur utilisation….car ils vous mettent les fesses à l’envers….

Pour ceux que ces questions intéressent sous leur aspect historique, nous recommandons la lecture de l’ouvrage de Roger-Henri Guerrand  »  Les Lieux. Histoire des commodités » paru aux éditions de la Découverte, en 1985.

Et pour ceux qui sont soucieux de l’environnement, le site www.saniverte.fr répondra à vos questions.

Et Donc, au delà de toutes ces considérations, pensez-vous, comme nous, que des toilettes publiques soient nécessaires dans notre quartier?

 

 

Categories: Humeur des chaprais