Le droit de photographier aux Chaprais comme ailleurs….

DSCN0432

A deux reprises, ces derniers mois, le rédacteur de ce blog qui prenait des photos afin de vous alimenter en nouvelles du quartier, s’est vu interdire de le faire au nom du droit à l’image de chacun. Si ce droit est indéniable, il ne saurait nous être opposé dès lors que les personnes ou véhicules ne sont pas identifiables sur nos photos (quand elles le sont, nous mettons un masque) et que ces photos sont réalisées sur la voie publique… Ce droit nous a été opposé par un entrepreneur privé rue du Chasnot, puis par un ouvrier et un chef de chantier devant la gare. D’abord, rue du Chasnot, il ne s’agissait que de montrer les importants moyens développés pour une réparation sur un immeuble et les précautions prises pour  les automobilistes et passants. Quant à la Gare Viotte, la filiale SNCF « Gares et Connexions » qui la gère considère qu’il s’agit d’une enceinte privée! Et bien sûr, les deux fois, avec les intéressés, nous avons discuté de la destination de ces photos et de leur utilisation, rappelant les principes de précaution que nous prenons.

DSCN0453

Car nous ne sommes pas des sortes de délateurs ou des « concombres masqués », sorte de justiciers des Chaprais? Vous pourrez lire à ce sujet, ci-contre, un billet paru dans l’Est Républicain, (article reproduit avec son autorisation).

concombre masqué 001

Et ces personnes refusant que nous photographions leur chantier nous ont indiqué réagir aux agissements de citoyens dénonçant sur leur blog des entreprises et travailleurs qui ne respectent pas telle ou telle réglementation. Qu’il soit clair que nous ne nous sentons pas concernés : nous nous contentons, en toute transparence, d’exposer publiquement un problème, d’en informer responsables et élus, sans mettre en cause nommément une entreprise ou une personne.

Dans notre petit journal Vivre aux Chaprais, nous avions dans un ancien numéro, appelé les chapraisiens à nous signaler les problèmes du quartier, même d’une façon anonyme. Nous nous étions mal exprimés et nous avons indiqué dans le n° suivant que nous souhaitions, bien sûr, connaître l’identité et l’adresse des personnes effectuant ce signalement, même si nous nous engagions à respecter dans nos publications, leur anonymat!

Donc, chacun peut penser ce qu’il veut du « Bisontin éclairé ». Nous en avions parlé dans un billet en date du 12/11/2012, intitulé « Dormez en paix, braves chapraisiens, le Bisontin Eclairé veille… «  .Nous laissons à l’auteur de l’article, dans l’Est, la responsabilité de ses propos à son sujet. Par contre, nous nous devons de défendre le Bison Teint, le lien avec son blog figurant sur le nôtre…Pourquoi? Même si nous ne le connaissons pas et si tous nos adhérents ne partagent pas forcément toutes ses positions, force est de constater la rigueur de ses interventions et le sérieux de ses dossiers. Il participe du débat des idées nécessaires en démocratie. Humeur des Chaprais à un échelon plus modeste, avec l’association Vivre aux Chaprais entendent y participer, pour leur part, dans notre quartier.C’est notre seule ambition! Lors de notre dernière assemblée générale, en octobre dernier, (voir billet en date du 14/10/2013), nous avons précisé, au moment du renouvellement du bureau, que les candidats s’engeaient à ne briguer aucun mandat électoral ou autre…Et nous souhaitons l’inscrire dans le marbre de nos statuts.

Donc personne ne pourra nous accuser d’être inféodé à qui que ce soit ou de servir des ambitions personnelles…

Nota : la famille de l’auteur du « Concombre masqué », MANDRIKA, a résidé longtemps dans le Jura. L’auteur de la BD résiderait aujourd’hui, en Suisse….

Categories: Humeur des chaprais