Reparlons des tags….

P1040017

Dans l’Est républicain paru hier, nous pouvions lire que l’Union des Commerçants de Besançon du centre ville avait décidé de déposer une plainte pour « dénoncer ces nuisances qui portent atteinte à l’image de notre ville »….dont les tags.Nous avons à trois reprises évoqué cette question dans des billets publiés sur notre blog (voir les billets du 5 mars 2012, 22 février 2013 et 19 avril  2013). Que les bonnes âmes ne viennent pas nous dire, à ce sujet, que nous sommes anti-jeunes! Comme le proclame cette affiche apposée à Avignon (voir photo ci-dessous), les tags sont des délits. Et ils sont punis par la loi. Et nous ne confondons pas les graphs qui peuvent être des oeuvres d’art avec ces signatures gribouillis compulsives reconnues par les seuls tagueurs eux-mêmes!

P1040202

 

Nous avons déjà eu l’occasion d’indiquer que Besançon reste une des rares villes (sinon la seule?…) où c’est à la victime de payer l’effaçage ou la réparation de cet acte délictuel : il faut s’abonner et donc….payer pour faire disparaître ces tags. Avec le résultat que l’on connaît : une ville aux murs souillés, peu attirante. La municipalité serait en train d’évoluer dans ce domaine devant l’échec d’une telle politique. Car nombreux sont les bisontins qui refusent de s’abonner et qui souhaitent qu’à l’image de nombreuses villes, ce service soit fourni gratuitement par la collectivité : car un mur tagué est certes gênant pour son propriétaire, mais également pour tous les riverains et passants (quant aux touristes….inutile de revenir sur ce qu’ils en pensent….). Nous indiquions dans la conclusion de notre dernier billet, le 19 avril « Avec les questions d’urbanisme voici un beau débat lors de la campagne des élections municipales ».

 

P1040177

Il est urgent de dire quelle sera la politique de la ville dans ce domaine!

P1040663 avignonDemain, ne manquez pas notre billet patrimoine du week-end : l’explosion de la lunette de Charmont en 1883….De quoi s’agit-il et quel rapport avec les Chaprais?

Puis, durant tout l’été, sauf actualité urgente, nous vous proposerons, chaque semaine, un nouveau billet sur le patrimoine des Chaprais.

Bel été, bonne lecture!