Et si l’on reparlait de l’insécurité aux Chaprais?….

policeNotre dernier petit journal « Vivre aux Chaprais » n°14 a ouvert le débat : celui de l’insécurité aux Chaprais. en effet, à part quelques remarques de lecteurs, nous jugeant ex abrupto « trop sécuritaires », un certain nombre de témoignages et de faits semblent montrer  que nous avons bien fait d’aborder ce problème. Alors redisons le haut et fort : les Chaprais ne sont pas, et heureusement de très loin, le quartier où les incivilités et la délinquance sont les plus élevées! Nous n’allons pas dresser un palmarès afin d’indiquer qui détient le record dans ce domaine! Mais depuis notre article, il nous a été signalé des agressions et de nombreux cambriolages, y compris dans des co-propriétés réputées comme étant très sécurisées (badges d’accès magnétiques ou caméra au-dessus de l’interphone afin d’identifier le visiteur…); ce commerçant nous signale deux cambriolages de sa boutique, la nuit, en quelques mois; là, un vol de bijou à l’arraché; ailleurs des vols de….bacs à fleurs sur les fenêtres; sans compter les feux de poubelles susceptibles d’avoir des conséquences dangereuses. Il faut, bien sûr, évoquer ces faits plutôt que les cacher.

P1030922

Operation-tranquillite-vacances-2013_catcher

Et il n’est pas question de susciter la peur chez les gens, surtourt les personnes âgées! Mais il est utile de prendre des précautions élémentaires : fermer sa porte même lorsque l’on s’absente pour quelques minutes; signaler tout fait suspect en appelant la police nationale au n°17; participer à l’opération tranquillité vacances en s’inscrivant au commissariat de police afin de signaler sa période d’absence et ainsi déclencher des rondes de police devant son domicile; et bien sûr, faire relever son courrier par une tierce personne : car une boîte aux lettres pleine signale son absence!

Plus que jamais, la sécurité est l’affaire de tous….