Halte aux tags !

P1030713

C’est le second billet que nous écrivons à ce sujet, le premier remontant au 5 mars 2012…Et puisque dans ce domaine, rien ne bouge du côté de la Ville, revenons sur cette question. Et tout d’abord rappelons que le tag est une dégradation sévèrement condamnée par le code pénal qui stipule : « Le fait de tracer des inscriptions, des signes ou des dessins, sans autorisation préalable, sur les façades, les véhicules, les voies publiques ou le mobilier urbain est puni de  3 750€ d’amende et d’une peine de travail d’intérêt général lorsqu’il en est résulté un dommage léger ». Malgré tout les tags continuent à fleurir dans notre quartier. Et la ville continue à proposer une seule solution aux victimes : payer, en prenant un abonnement, pour les voir effacés! Donc c’est à la victime de réparer! Alors que pratiquement dans toutes les autres villes, ce service est gratuit. C’est le cas à Dijon qui dispose de trois agents qui interviennent très rapidement pour les supprimer! Ajoutons qu’à Besançon, malgré un abonnement, le service n’intervient pas si le tag est à une certaine hauteur ! donc on se demande à quoi il sert !

P1030711

 

Nous demandons donc, une fois de plus, que la ville abandonne cette politique qui est un échec et de se conformer à ce que font les autres villes dans ce domaine! La propreté de la ville a tout à y gagner!

P1030712