Ils ne content pas fleurette….

P1030270

On peut être fleuriste et ne pas conter fleurette…Le premier qui a commencé est celui de la place Flore, Rapid’Flore, qui a mis la clef sous la porte à l’occasion du renouvellement de son bail..En cause, les travaux du tram qui lui auraient fait perdre 50 à 60% de son chiffre d’affaires! Et de le proclamer haut et fort par une pancarte encore affichée dans sa vitrine. Interrogé sur cette fermeture, le maire de Besançon avait rétorqué que la municipalité a le dos large….mais quand même!..  et que ce commerçant (qui a une autre boutique à Saint Ferjeux…) savait pertinemment, en signant son bail, que des travaux allaient se dérouler place Flore…

Toujours est-il que cette pancarte, a peut-être inspiré un autre fleuriste, de la rue de Belfort qui met, lui aussi  la clef sous la porte (à l’occasion du renouvellement de son bail ?…) et qui indique, sous forme d’affiche, véritable dazibao…., que si sa chère clientèle désire les mêmes compositions florales que celles qu’il proposait et non « des bouquets disgracieux, vieillots, ringards »….! eh bien qu’elle s’adresse à un fleuriste de Gray!!! qui livre sur Besançon….C’est donc dire crûment que les fleuristes bisontins sont des brêles qui ne savent rien faire de correct! Oui, mais, excusez nous, ce commerçant s’intitulait « Designer floral », ce qui change tout…Nul doute qu’à l’occasion de son départ, ses collègues lui enverront peu de roses mais beaucoup d’épines!…Et rassurez-vous, rue de Belfort,entre autres, il subsiste encore des fleuristes ( voir sur notre site P1030271http://chapraisrotonde.fr/commerces.htm ).)