Et deux, puis trois puis cinq diesels!…..

P1020400

P1020402

La SNCF est-elle en train de vider ses hangars et de déverser ses vieilles locomotives Diesel (les fameuses B.B d’autrefois….) sur les voies de service, près des entrepôts Pomona?…C’est ce que l’on pourrait penser. Car cela a commencé par deux, puis trois et maintenant ce sont cinq machines diesel qui sont stationnées là. Et qui tournent durant quelques heures, perturbant la vie des riverains et empuétissant l’atmosphère! Nouis avons donc demandé à Eric Alauzet d’intervenir à ce sujet, la SNCF n’ayant pas daigné répondre à notre courrier (voir sur notre site http://chapraisrotonde.fr/pdf/SNCF-Nuisances%20Diesel.pdf ). 

Voici les éléments de réponse qu’il a pu obtenir : ces disels servent à porter secours aux circulations de la LGV Rhin/Rhône. Leur réactivité nécessite leur mise en marche à différents moments de la journée avec les inconvénients évoqués à juste raison. Ces diesels sont habituellement stationnés sur les voies de service près du poste 1, à proximité du jardin botanique. Des travaux sur un aiguillage dans ce secteur a motivé ce déplacement sur les voies de ex-pomona. Ces travaux seront normalement terminés vendredi, les diesels reviendront alors vers le poste 1. 


Merci donc à Eric Alauzet pour ces renseignements. Et l’on ne peut s’empêcher de penser deux choses : tout d’abord, c’est tout ce dont la SNCF dispose pour dépanner sur la LGV! Alors pas étonnant que dès qu’il y a un problème les voyageurs doivent souvent attendre des heures! Et l’on ne peut qu’être étonné quand on considère le prix atteint par les billets TGV, prix dénoncé par le maire de Besançon lui-même lors d’une réunion publique sur la gare Viotte! Comme le disait Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Franche-Comté, en découvrant ces tarifs : c’est la double peine pour les contribuables de notre région : ils ont payé une grande partie de la ligne LGV et ils paient encore plus pour l’utiliser!

Alors pas de triple peine pour les riverains, svp!…..P1020401