Pour ou contre la vidéosurveillance?….

P1020164

Inutile de nous exciter sur cette question : il n’y aura pas de vidéosurveillance aux Chaprais. Le conseil municipal d’hier au soir a donc abordé cette question à la suite d’une étude réalisée par un cabinet spécialisé. Il y aurait donc 24 caméras installées à Besançon : dix au centre ville, quatre à Battant, cinq à la Grette et cinq à Planoise. C’est du moins ce que révèle la presse. Il est vrai que notre quartier ne connaît pas de délinquance importante, même si les faits relevés ont tendance à augmenter ces dernières années. Certains commerçants ont adopté des mesures de vidéo-protection, mais les vols sont tellement rapides, les visages étant plus ou moins dissimulés, il est difficile de tirer des renseignements très précis des bandes vidéo. Et nombreux sont les commerçants du quartier et leurs clients qui souhaiteraient que des patrouilles de police passent régulièrement, à pied, dans le quartier pour des actes de prévention et non uniquement pour verbaliser les automobilistes pour dépassement de l’heure sur le ticket de l’horodateur….Nous suivrons, bien sûr, avec attention l’expérience des quartiers vidéosurveillés! Ce qui est sûr, c’est que plus un quartier est vivant, avec des activités professionnelles et commerciales diverses, des écoles qui génèrent des déplacements parents/enfants dans la rue, etc. plus il y a de chance pour que le quartier ne soit pas visé, en priorité, par les délinquants de toutes espèces. C’est ainsi que nous avons souhaité qu’à l’emplacement des entrepôts Pomona, il y ait tout à la fois des logements et des activités compatibles avec la vie des habitants. Ainsi, la journée, lorsque les habitants sont au travail, la zone ne sera pas déserte. Et le soir, lorsque les activités cessent, il y aura les habitants…C’est une des meilleures protections possibles, non?…. Donnez nous votre avis. Le débat est ouvert.