Le pataquès des travaux rue de Belfort….

 

Les travaux de fondation ont repris sur le chantier Promogim,18 rue de Belfort au coin du passage Rambaud. Le chantier est protégé depuis quelques mois par une palissade qui restreint la largeur du passage réservé aux piétons et condamne des places de stationnement rue de Belfort. Un affichage d’un arrêté municipal autorisait cette occupation du domaine public jusqu’à début janvier, c’est-à-dire jusqu’à la fin des premiers travaux de déblaiement et soutènement. Depuis, c’est une autre entreprise qui conduit les fondations… Mais aucun arrêté n’est apposé sur les palissades….comme l’impose la réglementation…

De plus, nous sommes inquiets de constater que des camions de terre et roches de ces fondations empruntent les rues avoisinantes au moment où des travaux de dévoiement des réseaux vont commencer ! Nous avons alerté les élus lors de la réunion au FJT La Cassotte le 13 décembre 2011. Il nous a été répondu : ça concerne l’urbanisme. Nous avons donc alerté l’adjoint à l’urbanisme, Michel Loyat, lors d’une réunion en mairie le 27 décembre 2011. Espérons que nous aurons été entendus et que dans les rues avoisinantes, la circulation ne sera pas trop perturbée….

Au-delà de ces deux considérations  se posent des questions de sécurité pour les riverains. Car des automobilistes stationnent le long de ces palissades, condamnant tout cheminement sur le trottoir. De plus leurs véhicules débordant sur la voie de circulation automobile de gauche,  ils provoquent des ralentissements voire des embouteillages, comme ce fut le cas avant Noêl. A notre demande des panneaux de stationnement interdit ont été apposés. Mais ils semblent, pour certains, peu dissuasifs. Nous avons donc relayé la demande d’un riverain : que des poteaux souples interdisent toute possibilité de stationnement ! Bien sûr, les problèmes de stationnement deviennent insolubles rue de Belfort. Les commerçants en souffrent ! Et nous avons alerté plusieurs fois la ville à ce sujet…Il y a quelques années, la réponse était d’aller se garer plus bas vers le parking Isembart ! Sûrs que les clients allaient remonter aux Chaprais pour faire leurs courses !…. Plus que jamais, le stationnement dans ce secteur est un véritable casse-tête! 

 

Categories: Humeur des chaprais